Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L es Sanson sont bourreaux de père en fils. Après tout, il n’y a pas de sot métier. Cela dit, les héritiers de la charge ne débordent pas tous d’enthousiasme. Ils ont par ailleurs comme mission de combattre l’amateur de souffrance, un mystérieux individu qui assiste à toutes les exécutions et se nourrit du tourment des suppliciés pour rajeunir. Pendant six générations, les exécuteurs trancheront les cous et tâcheront de s’opposer au déséquilibré. Parallèlement, la modernité fait son œuvre alors que le docteur Joseph Guillotin convainc l’Assemblée constituante d’adopter un instrument avec lequel la peine capitale est infligée avec moins de douleur.

Dans ce deuxième tome de la trilogie Les Sanson et l’amateur de souffrance, Patrick Mallet entremêle habilement faits historiques et fiction. L’histoire de cette lignée est en effet véridique, les biographes se souviennent d’elle pour avoir décapité Cartouche, Damiens, Louis XVI, Marie-Antoinette, Robespierre, Danton, Lavoisier ou encore Lacenaire. Tuer n’est cependant pas une occupation banale et le lecteur accepte volontiers que l’agent de l’État ait le vague à l’âme, notamment lorsqu’il voit une foule se délecter d’un divertissement pourtant sordide. Dans cette saga, le peuple assoiffé de sang est métaphoriquement représenté par un homme qui se repaît du supplice. La période couverte se révèle longue (l’album couvre, grosso modo, le XVIIIe siècle) et les ramifications avec les mondes politiques français et britanniques nombreux ; l’auteur assure néanmoins la fluidité de la narration.

Le dessin semi-réaliste de Boris Beuzelin demeure agréable. Son coup de crayon, gras, accentue la dureté des traits des personnages, souvent dépeints dans des cadrages très serrés. En fait, peut-être est-ce une coïncidence, mais plusieurs vignettes affichent une tête, seule, comme si elle était décollée de son corps. Des abondantes scènes de nuit se dégage du reste une tension dramatique particulièrement efficace. Les mises à mort se montrent pour leur part explicites avec hémoglobine, yeux exorbités, langues pendantes et onomatopées ostentatoires. Le bédéphile se trouve alors un peu dans la position des badauds hypnotisés par le spectacle macabre.

Un récit de genre bien mené ; une réflexion sur le bien et le mal, la justice et son administration.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Les sanson et l'amateur de souffrances
2. Livre II

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.