Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

P oitiers, 1356. Sur le champ de bataille, il n'en reste plus qu'un. Conan de Nesle, chef d'une compagnie de mercenaires, possède encore la force, et surtout l'envie, d'en découdre avec les charognards venus dépouiller les cadavres à peine refroidis. C'est après cette défaite du roi de France qu'il se rend à Paris pour la seule chose à faire et qu'il sait faire, combattre, et cela sous l'autorité du plus offrant. Au cours d'une rixe, son habileté et son caractère mordant se font remarquer par Arnaud de Barre au service de Charles II de Navarre. Mais entre les différentes factions en présence, à qui l'homme de main va-t-il proposer sa lame ?

Le troisième tome de la série Révolutions s'intéresse à un épisode de la guerre de Cent Ans qui dévoile la confrontation entre le prévôt des marchands de Paris, Étienne Marcel, et le Dauphin, futur Charles V le Sage. L'histoire, qui s'accorde quelques libertés avec la chronologie des événements, met en scène un héros fictif, représentatif de beaucoup de soldats d'alors, prêts à monnayer leurs services au plus offrant. Si celui-ci s'avère bien campé avec sa personnalité brute de décoffrage, franche du collier et impulsive, le scénario de Jean-Pierre Pécau se révèle relativement confus du fait d'un rythme déséquilibré et des explications verbeuses, peu claires. Qui œuvre pour qui, ou contre qui ? Un minimum de présentation des personnalités aurait été bienvenu car, à moins d'être un connaisseur de cette époque, le lecteur peinera à s'y retrouver. Néanmoins, l'intrigue,, distrayante, peut se lire comme un récit d'aventures classique.

Le dessin réaliste de Victor Drujiniu déploie ses atouts dans les scènes d'action bien orchestrées et violentes à souhait. Les protagonistes, avec leurs gueules d'acteur, sont souvent un peu figés dans des postures statiques, quant aux couleurs, leurs choix est parfois étrange, par exemple pour la chevelure de Conan, verte ? ! Le travail sur les arrière-plans, les décors et les costumes est soigné grâce à la précision et la finesse de l'encrage, de la belle ouvrage dans l'ensemble.

1356, quand l'histoire a basculé ? La question reste ouverte, car cet opus n'éclaircit pas cette période complexe, mais propose plutôt un divertissement typique du Moyen Âge guerrier.

Lire la chronique du tome1

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Révolutions (Quand l'Histoire de France a basculé)
3. 1356

  • Currently 2.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    fif28 Le 22/09/2019 à 21:54:50

    J'ai bien aimé les 2 premiers tomes. Mais dans celui-ci, énorme anachronisme : p6 "ils n'avaient rien appris depuis Azincourt..." Forcément, la défaite française d'Azincourt a eu lieu en 1415, la défaite de Poitiers décrite au début de ce tome a eu lieu quant à elle en 1356 !!! De quoi se poser des questions sur les bases historiques des tomes précédents...
    De plus la narration est très brouillonne, on perd vite de vue qui est qui et pour qui travaille Conan. Et je trouve ridicule qu'il garde toute l'histoire durant son armure et cette tenue bleu roi flanquée de lys... Il est dit qu'il appartenait à une compagnie de mercenaires, pas à la garde rapprochée du roi, c'est donc illogique dès le début qu'il porte cette tenue ; ensuite, il la garde tout le long de l'histoire, tenue ô combien voyante et identifiable, armure pesant plusieurs dizaines de kg, alors qu'il est censé être un tueur agissant dans l'ombre... Enfin, dans de nombreuses cases, il existe un énorme décalage entre le contenu des bulles et les attitudes et expressions des visages des personnages. On dirait de mauvais acteurs !
    Bref, on tire de grosses ficelles scénaristiques, on sombre dans la facilité. Nous n'avons pas là un nouveau tome éclairant un épisode obscur et méconnu de l'histoire de France, comme on pourrait l'attendre de cette collection, mais seulement une histoire fictive prenant place au Moyen-Âge, dont on ne (com)prend que le décor, au mépris de la chronologie des faits et de la logique. Immense déception.

    6350frederic Le 03/08/2019 à 07:29:05

    Etant fan d'histoire , j'aime bien cette série , les dessins sont réalistes , les décors de Paris précis , le scénario de Pecau bien mené et on s'attache à ce héros breton , un bon moment