[phpBB Debug] PHP Notice: in file /home/web/v5-bdgest/system/libraries/Cache/drivers/Cache_file.php on line 65: unlink(/home/web/v5-bdgest/application/cache/albums_fiche/): Is a directory
Dernière fée du pays d'Arvor (La) 2. Ombreux
Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

I l était une fois, dans le triste comté de Bren Arvor, une petite fille du nom d'Astrée retenue captive dans la Tour Noire de Castel Mauvais pour un crime qui n'était pas le sien. Seule au monde, la pauvre petite ne pouvait que se réfugier dans les bras de Morphée et rêver à un monde meilleur, un monde où elle s'envolerait dans les cieux entourée de mille et unes petites fées. Ces petits êtres doués de magie semblent résolus à sauver la jeune captive de son triste sort. Las ! Après Folianne la bergère, c'est au tour d'Ombreux, un noble cavalier en errance, de se faire guider sur le chemin de la prison qui, pour Astrée, pourrait bien être celui de la liberté. Pourra-t-il venir en aide à notre jeune infortunée ? C'est ce que vous découvrirez, amis lecteurs, en lisant la suite de ce beau conte de fées.

Car c'est bien de cela qu'il s'agit. Erik Arnoux se révèle être un conteur hors pair, maniant le vieux français avec dextérité et nous invitant à le suivre au sein d'un univers médiéval digne des contes et légendes que se racontaient nos aïeux le soir au coin du feu. A force de puiser dans notre imaginaire collectif, il aurait pu s'installer dans un certain conformisme et ne reprendre que les clichés de ce genre d'histoires. Ce deuxième tome nous rassure sur ce point : l'histoire gagne en originalité, l'intrigue en complexité et les personnages en caractère. Au final, le lecteur est surpris, le mystère entier et cette série plus attachante que jamais.

Au niveau visuel, nous retrouvons l'ambiance « conte de fées » qui avait fait la qualité du premier tome. Elle est d'ailleurs présente dès la couverture dont l'illustration, alliée à une calligraphie moyenâgeuse de toute beauté, est le reflet parfait du contenu de l'album. Le trait à peine esquissé de Michaud ne prend toute son ampleur qu'après une mise en couleurs directes parfaitement maîtrisée. Si les tonalités employées peuvent parfois paraître trop lumineuses, elles ne gênent jamais la lecture ni la lisibilité des pages (exception faite peut-être de l'une ou l'autre planche). Mieux, elles contribuent largement à donner à la série un cachet vraiment particulier, hors du commun.

L'ambiance distillée par les auteurs est à comparer à certains Walt Disney: la légèreté du trait et la chaleur des couleurs contrastent par rapport au côté tragique du récit. Un propos dur dans un cadre enchanteur, une histoire triste servie par un graphisme haut en couleurs.

Par D. Wesel
Moyenne des chroniqueurs
5.7

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.