Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Camp Poutine 1. Tome 1

16/05/2019 761 visiteurs 7.0/10 (1 note)

L es joliiiiies coloniiiiies de vacances, merci Maman, merci... Poutine ! Comme chaque année, le commandant Ryabkhov ouvre son camp de loisirs nommé en l’honneur du président qui possède une résidence secondaire à quelques kilomètres. Aidé de son fils Anton, il accueille des enfants venus de tout le pays. Mais dans ce lieu sauvage et reculé, le programme affiche clairement que la vie en collectivité et les activités militaires ne visent qu’un seul objectif, les entraîner à devenir de vrais défenseurs de la grande Russie contre ses adversaires de toujours : Européens, Tchétchènes, Ukrainiens et surtout, Daesh. Katyusha, qui vient pour la deuxième fois, espère bien bénéficier de la récompense : une rencontre avec le haut dirigeant, car celui-ci a eu un empêchement précédemment.

Après Amère Russie et Les chiens de Pripyat, Aurélien Ducoudray aborde une nouvelle facette de la terre du froid en explorant les thématiques du nationalisme russe et de l’embrigadement de la jeunesse. Loin de l’esprit scout attendu, les brimades, les corvées et les épreuves imposées finissent par tourner au cauchemar pour les jeunes gens qui se retrouvent les proies d’un guet-apens et vont devoir résister de toutes leurs forces pour survivre. L’adulation démesurée ainsi que le culte qui entoure Vladimir Poutine, très populaire dans son pays, sont très bien retranscrits au travers des personnages, bien campés, dont la psychologie travaillée reflète sans exagération les mentalités slaves modernes de l’ère post-soviétique, assez effrayant. Le rythme bien géré apporte son lot de péripéties qui représentent tout autant de ressorts laissant le lecteur en plein suspens à la fin de ce premier tome.

De nouveau au côté du scénariste, Anlor (À coucher dehors) met la puissance expressive de son style au service de cette intrigue incisive et mouvementée. La mise en scène rythmée se veut naturellement immersive par l'encrage fin et détaillé, ainsi qu'au moyen d''une coloration vive et lumineuse. Le plaisir de lecture est au rendez-vous !

Nouvelle collaboration de qualité pour ce début de série, Camp Poutine, qui propose une vision sans ambages et emblématique de l'opinion du peuple russe pour son mentor.

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Camp Poutine
1. Tome 1

  • Currently 3.29/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (7 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    kurdy1207 Le 26/04/2019 à 08:35:33

    Si ce volume se termine par des horizons qui peuvent faire penser à une sorte de « battle royale » alléchante à venir, il faut dire que ce premier tome gnangnantise un peu. Ce n’est pas mauvais mais pas flamboyant non plus. L’héroïne Katyusha a été bernée une fois de trop et l’on sent que son désespoir risque de coûter cher à l’initiateur du Camp Poutine.

    Le graphisme est bon mais ces cases mangatisées m’énervent un peu. Surtout que ce ne sont pas tous les personnages à être concernés par ce style et toutes ces mimiques débiles. Néanmoins, cette histoire devrait trouver son public chez les amoureux du style Shonen (voire Kodomo).

    Cette BD Camp Poutine n’est pas vraiment faite pour moi mais, j’ai pourtant envie de connaître la suite. Étrange…