Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sara Lone 4. Arlington Day

30/04/2019 1399 visiteurs 7.0/10 (1 note)

Parfois rien ne se déroule comme prévu. Je devais neutraliser un "patsy" incapable d’aligner un lapin à vingt mètres et qui prétendait descendre Kennedy ! D’autres en ont décidé autrement et visiblement, ils disposent de moyens qui dépassent les miens...

Le 22 novembre 1963, mourut un président et l’Amérique se fabriqua illico un héros à la mesure de ses rêves. Pour moi, il s’agit plus d’une fin de cycle et du début des ennuis. Janus n’a pas tort, je dois protéger mon cul ! Mais comment en suis-je arrivée là ? Pourquoi n’ai-je pas trouvé un bon mari, un qui ne sente pas la crevette et qui aurait pu me faire trois mômes en échange d’une cuisine toute équipée. Au lieu de cela, mon pensionnat « des Oiseaux » s’appelait le Blue Parrot et comme j’ai une idée assez arrêtée des mecs qui peuvent me mettre une main aux fesses cela a vite dégénéré. Après ce fut un enchaînement d'événements improbables pour une gamine. Un contrat de la mafia sur ma tête, l’United states secret service qui s’intéresse à moi sans vraiment en comprendre la raison, une affaire de famille à solder, un trésor à remonter à la surface et trois ans d’entrainement afin de toucher une pièce d’un dollar à 2500 pieds. Il faut reconnaître qu’il y a là matière pour thriller atypique. De Pinky Princess à Arlington Day, la baby doll qui faisait saliver les vieux cochons de la Nouvelle Orléans est devenue une femme qui se cherche. Je confesse qu’Érik Arnoux m’a fait monter progressivement en puissance au fil des planches, donnant de l’épaisseur à ma personnalité sans toutefois en révéler toutes les facettes. Quoi qu’il en soit, la pin-up des débuts se retrouve au cœur d’une des plus grandes conspirations politiques du siècle dernier… drôle de destin ! Mais je ne me leurre pas, je ne suis qu’une anachronie qui n’a pas sa place dans l’Histoire et qui ne laissera pour trace que quelques albums, à l’image de feu mon éditeur !

Avant de m’éclipser temporairement, une pensée particulière à David Morancho pour sa minutie d’architecte, son soin du détail et le réalisme de son dessin.

Kennedy is dead, but the show must go on ! Why not in Vietnam ?

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Sara Lone
4. Arlington Day

  • Currently 4.75/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.8/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    MERRY1 Le 10/06/2019 à 22:35:40

    Mon avis ne sera pas très original par rapport à ce qui a été écrit jusqu'ici sur Sara Lone et sur ses 2 auteurs.
    Je redécouvre Eric Arnoux, dont j'avais apprécié le travail sur Ava Dream et sur l'Aviateur et il va falloir que je relise Celadon Run. Quant à David Morancho c'est une découverte. Mais quel talent !
    J'avais un peu perdu pied avec le tome 3, mais il ne m'avait pas oté l'idée de découvrir la suite et je ne suis pas déçu puisque Eric Arnoux retombe parfaitement sur ses pieds, en renouant le fil avec certains indices semés au long des 2 premiers albums.
    Tout cela est très bien écrit, enlevé (malgré peut être une certaine surcharge au niveau des commentaires off), et fort bien dessinés. Je regrette tout de même un peu l'atmosphère des 2 premiers tomes, qui laissaient la porte ouverte à de nombreuses suites et détonaient un peu par rapport à l'ambiance de nombreux albums. Mais ce regret est à relativiser au vu de l'excellence des albums 3 et 4.
    Une inquiétude, puisque j'appends que Sandawe a mis la clé sous la porte (curieux pour un éditeur qui recourt au crownfunding….), les 2 auteurs vont-ils trouver un éditeur qui leur laisse poursuivre la suite des aventures de Sara.

    kingtoof Le 16/05/2019 à 22:43:36

    C'est du bon boulot.
    J'ai vraiment apprécié le dossier en fin d'album qui apporte un bel éclairage sur le travail des auteurs.
    Chapeau messieurs, d'avoir créé le personnage de Sara Lone !

    thieuthieu79 Le 10/05/2019 à 17:33:59

    Cet avis porte sur l'ensemble des 4 tomes de la série.
    Je suis assez mitigé. Pour moi il y a une grosse différence entre les 2 premiers albums et les 2 derniers, ce qui donne d'ailleurs l'impression que l'on a à faire à 2 dyptiques bien distincts plutôt qu'à une seule et même histoire qui court sur 4 tomes.
    Les 2 premiers tomes racontent une histoire de famille de pécheurs et de chasse au trésor, le tout sur fond policier. L'ensemble est passionnant, bien écrit et avec de multiples rebondissements. On suit avec passion la quête de Sara Lone qui veut sauver la pêcherie familiale.
    Les 2 derniers tomes racontent une histoire purement militaire aux multiples termes technique et références historique, le tout sur fond politique. Le lecteur s'y retrouve beaucoup moins et par la même se sent moins intéressé par l'histoire, qui néanmoins est là aussi très bien scénarisée. Quelques révélations et rebondissements apportent de l'intérêt mais ne nous font pas oublier tout l'univers beaucoup plus plaisant qui avait été installé au début de la série.
    Coté dessin, l'ensemble est bien maitrisé et reste constant tout au long des 4 album même si les décors, ambiances et atmosphère changent radicalement, passant de l'univers marin du début à celui urbanisé de la fin, le tout étant magnifiquement mis en couleur, ce qui donne une ambiance qui reflète parfaitement les années 1960 dans lesquelles se déroule la trame.
    La fin du 2ème album (et donc du premier dyptique) était fermée et clôturait clairement l'histoire, alors que la fin du 4ème album (et donc du second dyptique) est ouverte, laisse délibérément plusieurs point en suspend et met en place très explicitement une ouverture pour une suite éventuelle.
    Je pense que l'aventure Sara Lone doit s'arrêter là au risque de s'essouffler et de ne plus autant intéresser.
    La malheureuse circonstance de cessation des activités de l'éditeur Sandawe devrait favoriser ce point de vu là.
    Il n'en reste pas moins que Sara Lone est une très bonne série, divertissante qui est et restera la série phare du catalogue Sandawe.

    cantadou Le 19/04/2019 à 17:36:10

    Fantastique série que celle de Sara Lone. Du plaisir, du plaisir et encore du plaisir. Il nous faut absolument une suite !

    Erik Arnoux Le 19/04/2019 à 15:28:51

    Merci de prendre le temps de nous donner votre avis, quel qu'il soit évidemment, pour accroître une visibilité a minima, en ces moments compliqués avec l'éditeur qui met la clé sous la porte sans crier gare... C'est un signe que notre travail est vu.

    herve26 Le 14/04/2019 à 22:05:50

    Avec ce quatrième et dernier volume, l'histoire de Sara Lone rejoint la grande histoire. Au vu de l'évolution du récit, on se doutait bien que Sara Lone allait se trouver au centre de la journée du 22 novembre 1963.
    Ce thriller est fort bien mené jusqu'au dénouement final qui nous offre une fin ouverte, mais pas sous le label "Sandawe" qui vient d'annoncer leur cessation d'activité.
    A noter à la fin, un dossier très intéressant sur cette histoire (on y apprend au détour d'une phrase, la vraie nature des relations entre Sara Lone et de Rip.

    Yayayoute Le 06/04/2019 à 19:56:14

    Avis sur la saga (4 tomes).
    En général, les thrillers, policiers et grandes sagas ont pour héros un beau et grand garçon, musclé, bronzé, propre sur lui, qui se joue allègrement de tout piège et peau de banane.
    Avec Sara Lone, merci aux auteurs de nous sortir de ces codes traditionnels, en introduisant une jeune héroïne, certes mignonne mais avec ses faiblesses et ses coups de malchance.
    Le scénario exploite l'une des plus sombres affaires que les USA ont connues (et par effet colatéral, le monde entier), à savoir l'assassinat de JFK en 1963.
    Arnoux tisse un scénario original, complexe, de crédibilité acceptable. La série s'achève par des questions en suspend, ce qui n'est pas anormal vu le sujet traité. Il est recommandé de relire la série pour en apprécier les subtilités.
    Morancho au dessin et à la couleur nous propose un trait très réaliste; les personnages sont bien identifiés, les décors très précis. La colorisation tend vers le pastel ; un petit manque de lumière.
    Au final, une excellente saga bien conçue, bien réalisée et qui laisse même la porte ouverte à une suite (si les auteurs ne sont pas épuisés par leur périple chez Sandawe).

    kurdy1207 Le 01/04/2019 à 13:23:53

    Excellente série que Sara Lone ! Les éditions Sandawe offrent rarement des albums d’une telle qualité autant graphique que scénaristique. Même les couvertures et « l’objet » BD sont superbes. C’est alors normal que les albums se financent en moins d’une semaine.

    C’est vraiment dommage de voir s’arrêter là, pour le moment, les aventures de Sara. Erik Arnoux laisse entendre qu’une suite est toujours possible et la fin du quatrième album laisse à penser qu’elle se situerait au Vietnam.

    Je suis très satisfait d’avoir contribuer en tant qu’édinaute à cette série. J’en redemande et pense n’être pas le seul. Bravo messieurs Morancho et Arnoux.

    philjimmy Le 30/03/2019 à 16:18:51

    Avis sur la série :

    Un mix de polar/politique fiction pas formaté, porté par un duo ( Arnoux - Morancho ) visiblement sur la même longueur d'ondes.
    Cela nous donne une excellente série, ouverte sur une suite possible, qui ne serait pas imméritée tant l'univers, aussi bien scénaristique que graphique, est riche et cohérent.
    Une mention spéciale pour le dessin de David Morancho, qui nous propose une bien belle héroïne de bande dessinée, bien loin des clichés poitrinaires surdimensionnés et dévêtus.
    On sort de la lecture avec un petit pincement au cœur, ce qui est bon signe, car une série est bonne quand on a déjà envie de la relire.
    Vous êtes fan des sixties et des USA ? Sara Lone est pour vous .