Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

I l était une fois... dans une forêt sombre et mystérieuse, le Roi Lucane, seigneur des insectes et des animaux, puissant, immortel, arrogant et perfide mais... seul.

Stéphane Fert est de cette nouvelle génération d'auteurs qui apprend vite. À l'image d'un Jeremy Moreau (Le singe d'Hartlepool, La saga de Grimr) ou de Timothé Le Boucher (Ces jours qui disparaissent, Le Patient), il ne lui a pas fallu plus de deux albums avant de se lancer seul en proposant un titre de haut vol. Dans un univers qu'il maîtrise depuis son Morgane (avec Simon Kansara) et après s'être offert une incursion délirante et réussie dans le segment jeunesse avec Quand le cirque est venu (sur un scénario de Wilfrid Lupano), le palois pose un jalon de plus avec son Peau de mille bêtes, réinterprétation toute personnelle de Toutes-Fourrures (Allerleirauh) des frères Grimm. Un conte noir et beau. Cruel et tendre. Dramatique et drôle. Rien que ça.

Le risque d'une redite, après le succès mérité de la relecture de la vie de Morgane était élevé, Pourtant, dès les premières vignettes, le doute est dissipé. Pas dans la mise en page, à nouveau essentiellement en trois ou quatre bandes, ni dans l'habile mariage des techniques traditionnelles-informatiques avec l'utilisation de brosses aux tons bleutés et violets, mais dans l'aisance du trait et le naturel du ton. Le premier est plus net, plus précis. Le changement de format rend d'ailleurs hommage à cette évolution. Les cases, plus grandes, permettent d'apprécier ce gain d'assurance. La forme, elle, opère une mue savoureuse, entre le pittoresque des personnages et leur impertinence, dans les dialogues et répliques. Une narration plus légère en somme qui permet de jongler avec des thèmes lourds et des actes durs dans des ambiances définitivement sombres. Tous les essentiels du conte sont convoqués ; une princesse, une sorci.. euh une fée, un prince, des monstres et des chevaliers. Des péripéties, évidemment, des détours, des royaumes, des épreuves et une fin tragique... un peu... Au final, une histoire joliment immorale et finement féministe aux différents niveaux de lecture où chacun pourra y trouver son bonheur.

Premier album en tant qu'auteur complet, ce Peau de mille bêtes démontre que Stéphane Fert progresse à chaque nouvelle parution et assoie définitivement le style d'un artiste à part. Vivement le prochain projet, pour voir s'il parvient avec autant de talent à changer de registre, à se renouveler, à inventer, à simplement distraire avec autant de poésie.
Lire la preview.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
7.2

Informations sur l'album

Peau de Mille Bêtes

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (8 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Aswin Le 19/04/2019 à 09:18:36

    Superbe de bout en bout; je l'ai trouvé encore plus abouti que Morgane surtout niveau des dessins. La bd m'a permis de me replonger dans les contes que je ne connaissais pas encore bien. Bravo, M. Fert, bon boulot!