Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

O rpheline, Jane n’a pas eu beaucoup de chance jusqu’à présent . Mais, son déménagement à New York et un nouveau job pourraient peut-être changer sa vie ?

Nul besoin de présenter Aline Brosh Mckenna, qui signa le script du Diable s’habille en Prada et participa, entre autres, à celui d’un Nouveau départ ou de Fame (dans sa version de 2009 !). Il en est de même - notamment pour les amateurs de comics - du Canadien Ramón K. Pérez qui collectionne les distinctions. Toutefois, suffit-il qu’une scénariste accomplie s’emploie à la libre adaptation d’un des fleurons de la littérature romantique britannique en s’associant à un dessinateur reconnu pour réaliser une bonne bande dessinée ?

Si le scénario se révèle solide et progresse très linéairement vers une conclusion sans en dévoiler prématurément le contenu, le désappointement est de mise lorsqu'il est question de parler dessin. Il en est ainsi des physionomies qui ,au sein d’une même planche, laissent apparaître des différences pour le moins notables, et que dire de certaines cases où la finesse du trait connaît de telles variations que celles-ci ne peuvent être que le fruit d’une numérisation malheureuse. Dans un registre similaire, la mise en couleur, essentiellement en aplats, si elle renforce globalement la dramaturgie de la fin de l’album, ne permet pas de développer pleinement la personnalité des protagonistes…

Jane fait mentir Corneille ! Même bien né, la valeur se fait parfois désirer.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Jane (Perez/Brosh McKenna)
Jane

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.