Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

A comme Eiffel

28/03/2019 1045 visiteurs 6.0/10 (2 notes)

I l y a la tour qui porte son nom, évidemment, mais qui était donc réellement Gustave Eiffel (1832 – 1923) ? Un ingénieur au sommet de son art ? Un homme d’affaire avisé et honnête ? Ou, simplement, un petit garçon qui avait décidé de faire les choses en plus grand et en plus haut pour impressionner une trop belle cousine impossible à oublier ?

A l’hagiographie, au portrait à charge ou à la biographie ultra-documentée, Martin Trystram a préféré l’évocation fictionnelle. Si A comme Eiffel revient bien sûr la vie et les réalisations du célèbre bâtisseur, l’ouvrage se concentre tout particulièrement sur la part intime du personnage. Moderniste, il croit au progrès, aux nouveautés technologiques et, entrepreneur clairvoyant, il a très vite réalisé l’importance de savoir se vendre. Dans le même temps, ami de Victor Hugo, c’est également un romantique invétéré qui met toujours son amour d’enfance au centre de ses créations. Encore plus étonnant, malgré sa foi dans la science, il croit à la radiesthésie qu’il pratique religieusement avant d’entamer tout projet. C’est donc un être complexe et paradoxal que le scénariste anime au fil de l’album.

Le résultat est malheureusement mitigé tant le héros semble constamment échapper à l’auteur. Une fois les fondations psychologiques établies, la narration passe d’une scène à l’autre sans trop de cohérence ou de continuité. Chevalier d’industrie à un moment, internationaliste voulant relier les peuples entre-eux (en utilisant ses ponts et ses viaducs, cela va de soit)) et toujours fleur bleue quand il s’agit de retrouver sa muse, il est figé dans ses postures et n’évolue pas. De plus, Trystram n’hésite pas à tirer sur la corde sensible et le pathos pour arriver à ses fins. En résumé, derrière beaucoup d’artifices, il manque une vraie profondeur au récit.

Graphiquement, Xavier Coste a choisi d’axer uniquement sa reconstitution sur le côté sentimental de l’histoire. Éthérée et, à l’image de la très belle couverture, poétique, sa vision de la seconde partie du XIXe siècle fait fi de toute forme de naturalisme. L’ensemble est admirable, en phase avec l’âme de midinette qu’a apparemment entretenu Gustave tout au long de son existence, mais ne retranscrit absolument pas l’énergie et la puissance du fer et de l’acier qui ont forgé cette destinée.

Techniquement sans faute et d’un esthétisme très recherché, A comme Eiffel est un bel objet. Il rate néanmoins sa cible en raison d'un traitement dramatique forcé et passablement convenu.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

A comme Eiffel

  • Currently 2.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.