Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le petit Nicolas La bande dessinée originale

25/03/2019 1689 visiteurs 7.0/10 (1 note)

A vant de devenir l’œuvre chérie que tout le monde connaît, Le Petit Nicolas avait connu un modeste et longtemps oublié galop d’essai en bande dessinée en 1956. René Goscinny (sous le pseudonyme d’Agostini) et Jean-Jacques Sempé avaient proposé au magazine belge Moustique une série de gags courts mettant en scène le futur héros, son papa et sa maman. L’aventure fut de courte durée (vingt-huit livraisons). Plus illustrateur que bédéiste dans l’âme, le dessinateur préféra se tourner vers le dessin d’humour avec le succès que l’on sait. La mise au placard de Nicolas ne dura pas longtemps pour autant, puisqu’il réapparut en 1959 dans la presse régionale française sous la forme de contes. Le succès fut alors immédiat et colossal. Six décades après, ses recueils continuent de se vendre à plus de cinq cents mille exemplaires par an en quarante-cinq langues à travers la planète.

Charmante lecture sentant bon les Trente Glorieuses, cette bande dessinée originale présente une proto-version de l’univers du garçonnet. Les mésaventures restent simple et font beaucoup penser à Boule et Bill que Roba avait créé à la même époque. Si Monsieur Blédurt intervient déjà, les copains et l’école sont absents, la majorité des situations tournent autour de la maison. Graphiquement, les fondamentaux sont bien en place, Sempé est déjà au point et son style ne gagnera qu’en légèreté une fois les obligations de la BD (décors, découpage moule à gaufre) seront abandonnées.

Curiosité sympathique des débuts d’un mythe, ces premières histoires du Petit Nicolas n’apportent rien de très bouleversant vis-à-vis du reste de l’œuvre. Par contre, difficile de faire le rabat-joie devant le plaisir de retrouver ce garnement pour quelques pages remplies de tendresse et de maladresse.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Le petit Nicolas
La bande dessinée originale

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.