Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

C oline habite Périgueux. Marley réside à Montréal. La première est dessinatrice, la seconde photographe à ses moments perdus. Rien ne les prédestinait à se rencontrer si ce n’est le plus grand des hasards… Comme quoi, Internet fait bien les choses !

La Fille dans l’écran est un récit particulier puisque Manon Desveaux et Lou Lubie le co-dessinent, l’une intervenant sur les pages en noir & blanc de gauche, l’autre sur celles de droite aux couleurs en aplats. Manon, la Québécoise traite de la partie française et Lou du volet canadien de l’histoire et quand les deux héroïnes se rencontrent, les auteures se mettent au dessin à quatre mains par palettes graphiques interposées. Là où les choses se compliquent quelque peu, c’est que la moitié de ce one-shot a été réalisée alors que les jeunes femmes se trouvaient chacune d’un côté de l’Atlantique avec six heures de décalage horaire. Il sera aisé d’imaginer l’organisation quasi militaire nécessaire pour que chacune d’elle puisse réaliser sa planche quotidienne.

Une fois l’aspect logistique évoqué, place au scénario. Au-delà d’une rencontre, cet album s’attache surtout à sa genèse, à la manière dont elle s’est progressivement construite via les e-mails, WhatsApp et autres vecteurs numériques de communication. À travers ces vies parallèles qui finiront par n’être qu’une, c’est la naissance d’une connivence, puis d’une attirance et enfin d’un amour qui sont analysés simplement.

Fort d'une retenue délicatement féminine et intelligemment construit, La Fille dans l’écran est à lire et à faire découvrir.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

La fille dans l'écran

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.