Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Hot Space 1. Crash program

21/02/2019 2371 visiteurs 6.0/10 (1 note)

D ès le départ, cette mutation sentait mauvais. Bon, dans l’armée, même quand on est une tête brûlée comme Nohraïa Kovalski, on obéit. Direction Aoba, c’est quoi cette planète ? Une espèce d’avant-poste paumé au milieu de rien selon la hiérarchie et « faites vous oublier » précise bien l’ordre de marche. Si seulement elle avait su…

Space opéra ou thriller haute tension ? Hot Space ne fait pas de détail et fonce tête baissée ! Calqué sur une trame classique (héroïne bad-ass désabusée, complot géopolitique et découverte d’un monde et de ses habitants aux pouvoirs déconcertants), Le Pixx s’est contenté d’assembler des éléments déjà largement rodés à travers les systèmes. Par contre, si ces ingrédients sentent le déjà-vu, leur mise en place est explosive. One-liners assassins et scènes d’action se succèdent à un rythme d’enfer, ils sont à peine ponctués par quelques passages explicatifs passablement bavards (c’est pour la bonne cause, il faut bien que le lecteur ait une idée du pourquoi et du comment de cette galaxie lointaine). Les personnages ont autant d’épaisseur qu’un timbre poste et les incohérences sont nombreuses, mais rien qu’une bonne baston ou un coup de blaster ne puisse faire accepter (attention, la violence est soutenue). En résumé, un bon moment de lecture « pan dans la gueule » avec son lot de moments forts et de grands espaces, sidéraux ou désertiques.

Graphiquement, le dessinateur fait de son mieux pour donner corps à ce blockbuster saveur maïs soufflé. Un peu de Philippe Buchet, un soupçon de manga (particulièrement dans l’énergique découpage) et, impossible de passer outre, pas mal de Mœbius et son Désert B. Les influences sont là, c’est indéniable et donnent un aspect patchwork à l’ensemble. Pour autant, la narration s’avère solide et démontre un réel talent de conteur chez cet auteur dont il s’agit de la première œuvre solo.

Vaisseaux spatiaux, explosions et mystères, Hot Space porte bien son nom. Disponible dans toutes les bonnes librairies de Tatooine à Arrakis !

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Hot Space
1. Crash program

  • Currently 3.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (3 votes)

  • Le Pixx
  • Daviet, Véra
  • 02/2019 (Parution le 21/02/2019)
  • Kamiti
  • 979-1-09-747704-2
  • 78

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    thieuthieu79 Le 27/03/2019 à 21:15:00

    Ce premier album met très rapidement l'intrigue en place dans un univers de science-fiction bien travaillé. En effet, dès les premières pages le ton est donné, ainsi que l'orientation scénaristique. Il n'y a donc pas vraiment de réelle surprise à ce niveau-là.
    En revanche, ce qui est plaisant, ce sont tous les choix narratifs mis en place. Ainsi, par exemple, l'auteur n’a aucun scrupule à démembrer et torturer son héroïne. S'en ai assez jouissif.
    Le dessin est assez inégal, parfois très simple dans certaines cases avec des personnages, parfois complexe notamment sur des décors ou des scènes mouvementées. C'est la même remarque avec la mise en couleurs. Certaines cases pauvres, d'autres justes sublimes.
    On peut néanmoins comprendre et pardonner tout ça du fait que les auteurs débutent dans la bande dessinée avec cet album. A n'en pas douter, avec l'acquisition de l'expérience, la suite sera certainement de meilleure facture.

    psychee Le 04/03/2019 à 22:56:50

    Pour moi, cet album n'est pas une surprise, puisque j'ai assisté en première ligne à sa création depuis ses premières planches, avec souvent des previews des cases et des découpages.
    Pourtant, le résultat final en a été une, par l'attention soutenue de son auteur au trait, à la mise en scène, au jeu de références et d'easter eggs, et à la puissance narrative du récit, dont la violence sert l'intrigue sans aucune facilité ou gratuité.
    L'histoire va vite, au rythme d'un blockbuster effrené, ce qu'elle est sous forme de bande dessinée qui rend hommage au genre cinématographique des années 80... Ok, on est d'accord, si la science-fiction lowtech sale et boulonnée ne vous parle pas, si pour vous Alien ou Ennemy Mine ont trop salement vieillis, ça ne va pas vous plaire.
    Mais si vous aimez les récits haletants, les héroïnes fortes en gueule mais qui vont en prendre plein la tronche et se relever quand même ; si vous aimez les traits forts et tortueux à la fois, la mise en scène visuelle aussi léchés que dans un bon film d'action et le style des grandes années de la SF, vous allez adorer !