Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les enfants de la Résistance 5. Le pays divisé

18/02/2019 3048 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

« Nous étions en septembre 1942, et ce la faisait maintenant 27 longs mois que l’Allemagne nazie avait envahi notre pays. »

Suivant fidèlement la chronologie du conflit, Benoît Ers et Vincent Dugomier font avancer leur récit d’une manière impeccable. Toujours masqués de peur que leur jeune âge soit découvert, François, Eusèbe et Lisa participent désormais activement à la Résistance. Vitale pour la collecte des renseignements et à la planification des opérations, la communication est au centre de Pays Divisé. Déjà dépositaire d’un poste radio clandestin, Lynx – c’est leur nom de code – accueille « Saute-ruisseau » un opérateur envoyé par Londres. Danger permanent – dépositaire des codes secrets, l’homme porte à son cou une capsule de cyanure à utiliser en cas de capture -, trucs et astuces pour ne pas se faire repérer et stress continuel alors que la Gestapo rôde, l’album rassemble tous les éléments qui ont construit le succès de la série, nombreux apartés explicatifs y compris. De ce fait peut-être plus documentaire que les tomes précédents, la vie quotidienne des héros passe en second plan, même si le rapprochement entre Eusèbe et Lisa annonce de potentiels troubles futurs.

De son côté, Ers illustre ces aventures avec assurance et une même précision pour ce qui est de la reconstitution visuelle (véhicules, uniformes, etc.). De plus, il fait fi du découpage très serré par une mise en scène au cordeau. Grâce à des angles de vue audacieux et impeccablement exécutés, le dessinateur met le lecteur au cœur de l’action. Bravo l’artiste.

Documenté, nuancé et parfaitement raconté, Les enfants de la Résistance est un superbe exemple de vulgarisation historique. Sans rien cacher d’une réalité souvent insoutenable, les auteurs parviennent à proposer un véritable thriller riche en moments forts et en suspens.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Les enfants de la Résistance
5. Le pays divisé

  • Currently 4.89/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.9/5 (9 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Saigneurdeguerre Le 12/01/2020 à 12:12:57

    Septembre 1942.

    François a maintenant 15 ans. Il s'est fait offrir une carte du monde sur laquelle il suit les opérations grâce aux informations de la BBC.
    La France est toujours divisée en deux par la Ligne de Démarcation. La franchir, c'est s'exposer à la mort…

    La propagande nazie ne manque pas une occasion d'attirer l'attention sur les bombardements ratés de l'aviation alliée, ces bombardements qui causent la mort de nombreux civils et la destruction des maisons.
    Nos trois adolescents disposent d'un émetteur-récepteur et attendent un nouvel opérateur, mais où le loger ? Comment le nourrir ?

    Critique :

    1942, une année pivot. Non seulement les Américains sont entrés dans la danse mais en plus, les Allemands ont découvert l'hiver russe. Ces nouvelles ne parviennent que très difficilement aux oreilles des Français via les ondes émises par la BBC.

    Les nazis lancent les rafles à l'encontre des juifs… Quand celles-ci ne sont pas carrément programmées par le pouvoir vichyste ! Les dénonciations vont bon train. Les Allemands se montrent de plus en plus envahissants. Les arrestations se multiplient. le nombre de résistants commence à croître. Pour Londres, il est essentiel de disposer d'informations sur les transports allemands et les rassemblements de troupes. Les « pianistes » envoyés par les Alliés jouent un rôle de premier plan. Ces opérateurs-radio ont une espérance de vie très courte car les nazis mettent tout en oeuvre pour repérer l'endroit d'où ils émettent. Il faut les cacher, mais aussi les nourrir… Et en pleine période de rationnement, ce n'est pas un petit problème.

    Une fois encore, les auteurs réussissent le pari de faire ressentir à travers les aventures du « Lynx », ces deux garçons et cette fille, les émotions, la peur mais aussi l'enthousiasme de se sentir utile dans le combat pour renvoyer les Allemands chez eux. C'est aussi, avec beaucoup de doigté, que les auteurs abordent les sentiments liés à la puberté. Deux garçons, une fille…

    Vous n'avez pas le sentiment qu'il se pourrait bien qu'il y ait un déçu dans l'affaire ?