Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L'homme à la fourrure Homme à la fourrure (L')

18/02/2019 1000 visiteurs 5.5/10 (2 notes)

« Comparaison n’est pas raison ! » dit l’adage, mais lorsque qu’il est question d’un homme à la fourrure, il est difficile de ne pas faire le parallèle avec une Vénus qui l’était, elle aussi !

Malencontreusement immortalisé par un psychiatre en mal de néologisme, Léopold von Sacher-Masoch a survécu pour le commun des mortels non pas grâce ses écrits, mais par ses prises de position… face au beau sexe !

Comme beaucoup de biographies dessinées, L’homme à la fourrure permet, en allant au-delà des lieux communs, d’en connaître un peu plus sur le destin de von Sacher-Masoch sans pour autant s’infuser plus de cinq cents pages soporifiques écrites en arial 8. S’attachant plus à l’individu en tant qu’écrivain et père de famille qu’à sa sexualité, Catherine Sauvat confirme son habileté a écrire sur la vie des autres (Stefan Zweig, Alma Mahler...) même si elle réalise là son premier scénario. Elle aussi spécialiste des biographies, Anne Simon dessine au fil d’un gaufrier en 6x6 aux cases monochromes la vie du créateur de la Vénus à la fourrure. Simple voire naïf, le trait s’avère cependant purement descriptif et seule la composition graphique explore l’émotion.

Ne dispensant pas les mêmes douceurs sulfureuses que l’œuvre de Guido Crepax et jouant d’un registre esthétique sans commune comparaison, l’album de Catherine Sauvat et Anne Simon a le mérite de réhabiliter un auteur injustement réduit à ses fantasmes.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
5.5

Informations sur l'album

L'homme à la fourrure
Homme à la fourrure (L')

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.