Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Marshal Bass 4. Yuma

04/02/2019 1267 visiteurs 6.3/10 (3 notes)

R iver Bass est en quête de rédemption et pour cela, il accepte de défier Thomas Powell, un politicien déchu, au pénitencier de Yuma. C’est comme se jeter dans un nid de serpents… pas évident d’en ressortir vivant !

Quatrième épisode pour ce marshal atypique auquel Darko Macan donne vie. Mû par une hargne à survivre et une rage de croire à des jours meilleurs, River Bass traverse un Far-West qui ne lui épargne rien. Si, par certains excès, un rapprochement pourrait être fait avec un illustre aîné chilien, le scénariste croate se contente de démontrer les turpitudes de l’âme humaine, même si aujourd’hui cela peut paraître quelque peu outrancier. À noter que sur ce quasi-huis clos carcéral, la violence, qu’elle soit physique ou psychologique, demeure dans des limites étrangement crédibles, comme quoi il est possible de s’habituer à (presque) tout !

Si cette série se base sur la psyché tourmentée de ses protagonistes de manière très typée, le dessin d’Igor Kordey participe pour beaucoup à cette spécificité. En sept cases par planches, il prend ses aises privilégiant les angles de vue qui mettent en valeur les physionomies, un geste, une expression.

Sombre malgré le soleil qui plombe l’Arizona, Yuma traîne sa dose de sueur et de poussière et ne laisse que peu de doutes sur ce qu’a pu être la conquête des immensités de l’Ouest américain.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
6.3

Informations sur l'album

Marshal Bass
4. Yuma

  • Currently 4.40/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Lakazdelonclepol Le 18/04/2019 à 12:10:36

    Ca ne faiblit pas.
    Marshall Bass s'installe comme la série actuelle la plus novatrice et la plus maîtrisée, comme tous les oeuvres fortes elle prend son temps pour s'affirmer auprès du public.
    Pour ma part je lui prévois une postérité glorieuse.

    Yovo Le 14/03/2019 à 18:32:17

    De mieux en mieux… Rares sont les séries qui se bonifient au fil des tomes, "Marshall Bass" est de celles-là.
    Darko Macan a vraiment réussi à créer un personnage mémorable !

    thieuthieu79 Le 04/03/2019 à 19:21:14

    Cet avis reprend les 4 premiers opus de la série. Une série qui s'établie plus sous forme de One-shot et dont chacun des albums nous raconte une histoire bien particulière (dans la même veine que Duke). Toutes ces histoires sont d'ailleurs bien différentes les unes des autres. Elles sont toutes atypique, efficaces, bien construites et très prenantes.
    Le dessin est superbe, les mines sont sales, les traits tirés, l'ambiance poussiéreuse. Les personnages sont expressifs à souhait. Les extérieurs sont très réalistes.
    La mise en couleur est elle aussi particulièrement réussi avec de magnifiques ambiances notamment dans la nuit ou lors des levers ou couchers de soleil. On s'y croirait. On peut aussi admirer dans chacun des albums un magnifique dessin en double page que l'on prend plaisir à contempler.
    Compte tenu de la cadence de sortie des albums (en moyenne 1 album tous les 6 mois) et de la qualité du travail, on peut dire que les auteurs font un boulot exceptionnel.
    On a hâte de découvrir la suite des aventures de cet US Marshall pas comme les autres.

    kingtoof Le 09/02/2019 à 18:43:22

    Quel personnage que ce River Bass !
    Véritable barbouze du gouvernement américain.
    Un scénario intéressant en milieu carcéral.