Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

No War 1. Tome 1

28/01/2019 1636 visiteurs 7.0/10 (4 notes)

A u Vukland, Run pourrait être un adolescent comme les autres, qui cherche sa place et la tranquillité dans une famille qui en est dénuée. D'un côté Valka, sa mère, engagée dans le maintien des traditions ancestrales, les Kiviks. De l'autre, son père, Georg, chercheur responsable du chantier de construction d'un barrage au cœur du territoire maternel. Alors que ce projet se révèle être un enjeu politique et économique important, un meurtre est commis. Les indices convergent vers le peuple originel de l'île et renvoient vers les KafiKadiks. Ces « pierres de paix » aux propriétés troubles sont également un sujet de discorde entre les parents du jeune homme, qui va se retrouver embarqué malgré lui dans une lutte aux contours encore flous.

Que les adeptes de style réaliste et de cases aux décors luxuriants, aux palettes de couleurs amples et variées s'arrêtent ici. Avec un graphisme taillé à la serpe, Anthony Pastor donne dans l'efficace. Une bichromie et un trait lâché, par moments grossier diront les mauvaises langues, plus proche de ce qu'il proposait avec Las Rosas que de Le sentier des Reines et sa suite. Mais ce traitement ne doit pas être considéré comme un défaut, bien au contraire, tant il sert et l'ambiance et la narration. Dans un pays nordique fantasmé, l'auteur dresse le portrait d'une société mal en point que de récentes élections plongent dans les manifestations voire l'insurrection (tiens tiens....). Au milieu des grèves et des affrontements, deux jeunes personnages se détachent : Run, tiraillé entre ses doubles origines, et Joséphine, sorte d'agent de renseignements en jupe-baskets à la solde de son politicien de père. Ajouté à la disparition tragique d'un ingénieur et au mystère qui entoure les cailloux, ce contexte s'avère dès le départ poisseux et tendu.

La suite n'est guère plus réjouissante. Si les dialogues, qui sonnent juste, sont pleins d’humour et si les protagonistes éveillent la curiosité, le ton, lui, reste sombre. Dosant à merveille la quantité d'informations délivrée, Anthony Pastor aiguise l'intérêt et fait croitre le suspense à chaque page tournée. Avec plus de questions et de pistes soulevées par les sous-intrigues que de réponses apportées, bien malin qui pourra prédire la direction que prendra son scénario. S'il est ouvert à ce parti pris, le lecteur se retrouve rapidement embarqué, d'autant plus que les pierres, qui constituent le nœud de la trame, réservent bien des surprises. Cette narration au cordeau s'accompagne de préoccupations modernes (l'écologie, la préservation de l'environnement, la lutte pour le pouvoir ou l'égalité sociale et l'activisme de groupuscules d'extrême-droite) qui trouvent un écho parfait dans l'actualité.

Ouverture ultra-nerveuse, le premier tome de No War n'est pas qu'une mise en place réussie. Anthony Pastor y déploie tout son talent de conteur pour accrocher et créer l'attente. Vivement août 2019 et l'acte deux de ce thriller de qualité, enlevé et sec comme le froid qui balaie les terres du Vukland.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

No War
1. Tome 1

  • Currently 3.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.3/5 (6 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.