Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Un peu de tarte aux épinards 1. Bons baisers de Machy

21/01/2019 2118 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

D ans son petit village de l'Aube, Marie-Madeleine Madac Miremont n'a pas la vie facile : huit enfants qu'elle élève seule depuis que son mari est parti tracer sa propre route et pas d'autre ressource que son champ d'épinards. Comment s'en sort-elle ? Grâce à sa spécialité, des tartes qu'elle vend sur le marché mais apparemment, ce n'est pas le légume préféré des habitants ! La tribu vivote néanmoins grâce à ces faibles revenus et surtout, l'entraide et l'amour de chacun de ses membres. Un jour, un colis contenant d'étranges plantes arrive chez eux par erreur, l'occasion d'agrémenter sa recette qui provoque à présent des réactions pour le moins inattendues...

Philippe Pelaez propose un début de série sympathique, qui, s'en être ébouriffant d'originalité, se révèle tout à fait divertissant. Reposant essentiellement sur le quiproquo et les jeux de mots, cette comédie légère et un peu loufoque ne délaisse pas pour autant l'action, avec des scènes musclées et des poursuites motorisées virevoltantes. La naïveté de la maman, associée à l'acuité de sa marmaille, suscitent le sourire naturellement et, même si les «méchants» sont loin d'être des flèches, la bonhomie générale qui se dégage ne peut laisser indifférent.

Le style gentiment caricatural de Javier Sanchez Casado (Les aventures de Benjamin Blackstone), qui rappelle Les beaux étés ou Les vieux fourneaux , génère beaucoup de vivacité et de bonne humeur, avec des trognes attachantes et bien différenciées, des décors pittoresques et de jolies couleurs pimpantes. Son sens du dynamisme accorde le mouvement nécessaire pour suivre le rythme trépidant de l'intrigue.

Quand des gangsters en costard se cognent au bois brut de la campagne : démarrage convaincant pour ces aventures rocambolesques en milieu rural : vous reprendrez bien Un peu de tarte aux épinards ?

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Un peu de tarte aux épinards
1. Bons baisers de Machy

  • Currently 4.46/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (13 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    judoc Le 30/03/2019 à 19:56:30

    Une mama, sa cht'ite marmaille de "plouc", des gangsters, une campagne électorale et de la pâtisserie fine à prix discount, voilà les ingrédients qui lancent l'aventure improbable de Marie-Madeleine.

    Sympathique, burlesque et décalée, cette BD bien servit par le trait expressif de Javier Casado et les répliques extravagantes de ses personnages (qui ne le sont pas moins) vaut assurément le détour.

    A suivre...

    Juliuslehebus Le 31/01/2019 à 12:58:24

    Un album à lire absolument.
    A travers cet album Philippe Pelaez nous montre une nouvelle palette de son talent. Une histoire bien léché et j’avoue qu’au départ je me suis dit comment tenir un scénario avec des épinards et que ça ne serait pas de la tarte. (Ok facile celle là)
    Un scénario remplit d’humour mis en valeur par un dessin super sympa
    Vivement le tome 2 qui d’après mon petit doigt ne sera pas trop long à attendre

    m Le 30/01/2019 à 13:21:16

    Les personnages sont bien typés. Le scénario est limpide, du vrai cinéma dans les enchainements des scènes . Philippe Pelaez est un scénariste sur qui on va devoir compter.

    Les jeux de mots sont gras comme je les aime..
    Le dessin de Javier (que je ne connaissais pas) met bien en valeur les personnages. J'adore son style
    Couleurs superbes pour ce type d'histoire.

    Je suis impatient de savoir ce qu.il va arriver à Marie Madeleine dans le T2

    philjimmy Le 25/01/2019 à 11:16:37

    Excellent !! M.M Madac Miremont, un nom d'une grande noblesse pour une accorte paysanne du fin fond de la France profonde qui fait plus que tout pour ses enfants qu'elle élève seule.
    On rit franchement aux bons mots, du genre que je préfère, à deux balles, mais amenés avec une finesse et une intelligence rares, dans le bon tempo, et sans que cela semble forcé. Exemple :
    - C'est qui, les habitants du Yémen ?
    - Les Yémenois. Ils habitent à côté des Yépapied.
    Moi, ça me tord. Et que dire des quiproquos entre français et anglais ? Et des politiques ( et de leurs gardes du corps) ?.
    Philippe Pelaez , un scénariste toujours bouillonnant, à décidément tout d'un grand. Le tout est servi par un dessin et des couleurs très bien adaptés, qui feront immanquablement penser à un mix de Cauuet et de Jordi Lafèbre. Et avec une vraie patte, en plus. Un bon moment de lecture qui donne la banane ( j'aime pas les épinards) .
    On pressent déjà tout le potentiel de cette série avec les indices qui traînent dans ce premier tome, comme une petite fille rousse, la seule au nez pointu, et la plus intelligente. Qu'as tu donc fait, Marie Madeleine ?.