Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Réalités obliques 3. Rencontres obliques

17/12/2018 2327 visiteurs 7.0/10 (2 notes)

I l y eut d’abord Réalités obliques, puis Mondes obliques. La trilogie se termine avec Rencontres obliques. La formule demeure la même : en quatre fois quatre cases, l’auteur raconte une histoire macabre, surréaliste, terrifiante ou méchante. Les saynètes se suivent et ne se ressemblent pas, sinon pour une chose : la chute est saisissante.

Les intrigues sont généralement adroitement ficelées. Avec une belle économie de moyens, le scénariste construit un système, y plonge un personnage, lequel tente de s’en sortir… alors qu’il s’y empêtre. Les fins se révèlent rarement heureuses ; souvent le protagoniste meurt, parfois il devient fou, à moins que ce ne soit tout son univers qui bascule. Dans cet ultime opus, Clarke a recruté des collaborateurs venus d’horizons divers. Le lecteur se doute qu’Andreas et Foerster ne se sont pas fait prier très longtemps avant de dire oui. La présence d’un Raoul Cauvin est certes plus étonnante, mais ce dernier tire lui aussi son épingle du jeu.

Avec délicatesse, l’artiste suggère et montre assez peu. Le bédéphile comprend bien que s’il y avait une dix-septième vignette le héros serait éviscéré ou hurlerait de terreur. Mais voilà, le bédéiste choisit de s’arrêter juste avant cela. Le trait, tout en retenue, est fréquemment rehaussé par de généreux aplats noirs qui donnent beaucoup d’élégance aux motifs. La présentation générale de l’album est engageante ; le petit livre carré est sobre, le papier épais et une tranchefile marque la page. À l’intérieur, les illustrations sont entourées d’un large cadre blanc au centre duquel elles prennent leur aise. Bref, Le Lombard fait bien les choses.

Est-ce que ce troisième tome apporte vraiment quelque chose de plus ? Probablement pas, mais ces contes cruels persistent à être plaisants.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Réalités obliques
3. Rencontres obliques

  • Currently 4.67/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.7/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.