Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les ogres-Dieux 3. Le Grand Homme

22/11/2018 5263 visiteurs 7.6/10 (5 notes)

L a maison des Ogres-Dieux est tombée, le Chambellan touche enfin au pouvoir. Pourtant, sa victoire n’est pas totale. Petit est vivant ! Il s’est échappé des flammes du château et se cache quelque part dans la contrée. Il représente le dernier maillon de l’ancien régime et il doit disparaître. Maître Sol est chargé de cette mission de la plus haute importance. Les dernières rumeurs racontent que le bâtard aurait été recueilli par Lours, un chef rebelle. Que la traque commence !

Suite directe de Petit, Le grand homme explore un autre pan du monde créé par Hubert. Loin de la ville et de sa forteresse, le scénario plonge le lecteur dans une course poursuite impitoyable à travers une nature sauvage pas moins fatale que les couloirs du palais. Menant la révolte, Lours a un plan et Petit est sa carte maîtresse pour imposer son nouvel ordre. Évidemment, rien ne se passe comme prévu et les sbires du Chambellan se rapprochent dangereusement. Forcé de changer de stratégie, il va devoir affronter une partie de son passé pour vaincre ; l’heure des comptes risque d’être mortelle.

Simple et carrée, l’intrigue de l’album est ancrée dans l’immédiat et la survie. Résultat, c’est l’action qui prend le dessus. La lecture est néanmoins des plus agréables grâce à l’excellent travail graphique de Bertrand Gatignol. Alors que l’aventure se déplace dans les montagnes et d’angoissantes forêts profondes à la triste réputation, BD franco-belge et manga continuent à se compléter mutuellement au fil des planches. La « rencontre » entre Katsuhiro Otomo et Jean-Michel Charlier à l’occasion d’une péripétie classique autour d’un torrent infranchissable fonctionne parfaitement, qui l’eut crû ? De plus, toujours fidèle au style de la série, le scénariste a ponctué cette chasse à l’homme par le récit des origines de Lours sous la forme de textes admirablement illustrés.

Malgré un propos plus convenu que celui des tomes précédents, Le grand homme conserve une bonne partie de l’originalité de cette œuvre atypique et ambitieuse.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.6

Informations sur l'album

Les ogres-Dieux
3. Le Grand Homme

  • Currently 4.48/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (27 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Shaddam4 Le 25/03/2020 à 10:37:35

    J’ai découvert la série des Ogres-dieux à la sortie du second opus, Demi-sang et avais proposé un billet commun sur ces deux premiers tomes, vers lequel je vous renvoie pour l’explication du projet et de sa forme matérielle… importante.

    La dynastie des géants est tombée, leur immense château s’est effondré dans les flammes. Le monde s’écroule avec ce qui structurait toute la société dans la peur et la Loi. Alors que l’anarchie gronde, un mystérieux chasseur sauve l’héritier putatif, Petit, qui attire toutes les ambitions des humains libérés du joug des tyrans. La chasse ne fait que commencer où nous sera narrée la Geste du Grand-Homme, ce descendant des peuples anciens…

    Si vous n’avez pas entendu parler de cette série à sa sortie vous en avez forcément eu des échos lors du décès récent du scénariste Hubert. A l’heure actuelle, si un quatrième tome (et plus…) était prévu, la réalisation à quatre mains avec Bertrand Gatignol n’interdit pas la continuation de la série, bien que l’aspect très réflexif et parfois personnel de la saga interroge sur la pertinence de publier un album à titre posthume.

    Pour revenir à l’ouvrage proprement dit, j’ai été surpris à sa lecture par l’aspect déconnecté, tant dans le récit, le décors, que la chronologie. Si le second tome était si particulier c’était par-ce qu’il s’entrecroisait totalement avec la temporalité principale du premier ouvrage. L’ADN des Ogres-dieux est bien sur de proposer de gros one-shot autonomes entrecoupés de longs textes narratifs et légendaires et sur ce plan Le grand-homme coche les cases (en faisant toujours aussi bel effet à côté de ses petits frères dans l’étagère à BD!). Pourtant l’idée d’en faire une vraie suite directe du tome deux crée une attente qui peine à être comblée. D’autant que l’histoire reste partiellement centrée sur le personnage de Petit qui est au-début la cible du Chambellan et de l’attention du lecteur avant de se diluer dans l’histoire de Lours. Très grande réussite que ce dernier personnage dont l’histoire révélée progressivement par les textes suffit à maintenir le lecteur à flot… alors que le rattachement aux Ogres et au Chambellan (et donc à la saga) se délite lentement à mesure que l’on constate la passivité de Petit. C’est ainsi le principal problème de cette suite qui n’en est pas une que de lier par les personnages et la temporalité cet ouvrage aux autres alors qu’il aurait sans doute été bien plus efficace de le couper sérieusement en oubliant cette fausse chasse qui n’intéresse personne.[...]

    Lire la suite sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2020/03/25/les-ogres-dieux-3-le-grand-homme/

    Grimouille Le 06/01/2020 à 22:21:40

    L'une des meilleures bandes dessinées qu'il m'ait été donné de lire. La première partie est passionnante et la seconde tout simplement haletante, oppressante, inoubliable. Un tome 3 qui installe définitivement cette épopée comme une série majeure parmi les actuelles, et peut-être même dans la Bande Dessinée tout court si la suite se révèle du même acabit que ce chef-d'œuvre.

    Yovo Le 17/08/2019 à 20:35:01

    Les deux premiers tomes des "Ogres-Dieux", plutôt originaux, se laissaient lire. Mais ce "Grand homme" n’a plus rien à voir avec l’univers qui donnait à la série son seul intérêt. Il n’y a plus d’ogres, plus d’architectures, plus de complots… Juste une banale aventure de fantasy. Le scenario n’est centré que sur un seul mais solide personnage, nommé Lours, dont le parcours est longuement développé dans les intermèdes écrits qui ponctuent le récit. Il est le vrai héros de cette histoire car Petit, qui n’avait déjà aucun charisme auparavant, est toujours aussi insipide.
    Le graphisme reste intéressant mais ne surprend plus et a perdu de sa superbe en sortant des palais des Ogres. Une série qui selon moi n’aura pas su se maintenir au niveau qu’ambitionnaient ses auteurs ; la barre était trop haute et le filon semble tari.

    Tiburce2 Le 13/05/2019 à 13:21:46

    Je suis surpris d'être le premier à chroniquer ce tome 3 d'une série marquante, et qui vaut vraiment le détour. L'histoire d'humains souvent ambitieux sous la houlette d'ogres déifiés, impitoyables et cruels.
    Commençons par le dessin, tout en noir et blanc, que je continue à trouver sublime, notamment l'expressivité des regards et des expressions. Dans ce tome, Gatignol nous régale aussi avec des paysages hostiles, touffus, et démontre un autre aspect de son talent. Magnifique.
    Le scénario, s'il est un chouïa plus classique que les précédents (et sans l'effet "nouveauté"), est parfaitement maitrisé, et servi par un découpage vif et des dialogues bien construits.
    Bref, cela reste très bien. Si vous avez aimé les deux premiers tomes, vous pouvez y aller les yeux fermés. Si vous ne connaissez pas le Cycle des ogres-Dieux, précipitez-vous, vous ne serez pas déçu(e).
    4/5 A lire absolument