Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

D e l’après-guerre aux années soixante, les empires coloniaux disparaissent tour-à-tour alors que les peuples prennent le droit de disposer d’eux-mêmes. En Afrique de l’Ouest, les anciennes possessions françaises se transforment en une mosaïque d’États souverains. La démocratie et les droits de l’homme deviennent enfin universels, pas pour longtemps. Dans les faits, la France continue de veiller de très près à ses intérêts ; en ces temps de guerre froide, les ressources énergétiques du continent noir s’avèrent particulièrement stratégiques. Un système basé sur la corruption généralisée se met alors en place : la Françafrique. Le stratagème est simple, mais terrifiant. Des dictateurs s’assurent de l’appui inconditionnel de l'Élysée en échange d’argent (tous les partis politiques sans exception financent ainsi leur campagne électorale) et d’accès privilégiés aux entreprises de l'Hexagone. Les valises pleines de liquide commencent à circuler depuis lors ; c’est toujours le cas aujourd’hui.

Évidemment, officiellement tout ceci n’existe pas. Officieusement, tout le monde détourne le regard face aux excès de certains dirigeants. La raison d’État, ça sert aussi à ça. Pourtant, en 2010, après quatre années de guérilla juridique (et énormément de pression et de menace), les ONG Transparency International et CCFD-Terre Solidaire réussissent à ébranler cette machine si bien huilée à coups de millions. Sa plainte pour corruption et recel en France contre des officiels africains est acceptée et un procès en découlera.

L’argent fou de la Françafrique retrace, de ses origines à nos jours, ce long et intolérable scandale que des générations de notables – ici et là-bas - ont entretenu avec avidité et cynisme. Complexe, rempli de détails tous plus incroyables les uns des autres, truffé de rappels géopolitiques et d’explications sur les mécanismes financiers traversant la planète, l’album se montre plus que touffu. Impeccable et glaçant, l’exposé de Xavier Harel demande beaucoup d’attention pour ne pas se perdre dans cette avalanche de noms et de dynasties régnantes. Heureusement, la mise en images de Julien Solé est à la hauteur. Ce dernier se montre aussi à l’aise avec les requins de la finance qu’avec ceux qui nagent dans les océans ! Résultat, bien que très dense, l’ouvrage reste abordable et compréhensible. Vu la complexité du dossier, ce n’était pas partie gagnée.

BD-documentaire classique dans sa forme, L’argent fou de la Françafrique décrypte avec précision une des plus grandes captations illégales de richesse de l’Histoire. Lecture indispensable pour tous ceux qui veulent comprendre le dessous des cartes et des choses.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

L'argent fou de la Françafrique - L'affaire des biens mal-acquis

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.