Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

R evenu récemment d’un voyage en Allemagne, Xavier de Hauteclocque est sollicité par le directeur du Gringoire pour retourner sur place couvrir les élections législatives de novembre 1933. Le rédacteur repart donc outre-Rhin où il espère renouer avec ceux qui l’avaient aidé lors de son précédent reportage. Mais les choses ont changé et les portes s’ouvrent difficilement. Méfiance et peur règnent, délation et mort guettent aux coins des rues, tandis que dans des espaces boisés, des camps accueillent déjà ceux qui ne plaisent pas au tout jeune régime nazi.

Oublié des manuels d’histoire, le journaliste Xavier de Hauteclocque (1897-1935) a pourtant écrit plusieurs ouvrages sur le pays de Goethe dans la première moitié des années 1930, lesquels constituent autant de tableaux précieux de la situation politique et de la société allemandes durant cette période qui vit l’arrivée au pouvoir du NSDAP et d’Adolf Hitler. Parmi les écrits de ce germanophile assassiné par les sbires de ceux qu’il dénonçait, figure La tragédie brune, publiée en 1934 aux éditions de la « Nouvelle Revue Critique » et adapté récemment en bande dessinée par Thomas Cadène (La vraie vie, Les autres gens, Été) et Christophe Gaultier.

Fidèle au texte d’origine, le scénariste déroule son récit avec la même minutie que celle du reporter. La voix-off reprend les mots mêmes de ce dernier, tandis que les dialogues ponctuent les considérations et les réflexions, leur donnant du corps et rendant le propos plus vivant. Marchant dans les pas de Hauteclocque, le lecteur découvre avec lui les transformations subies par l’Allemagne en l’espace de quelques mois, partage sa stupéfaction et le malaise qui prend graduellement de l’ampleur. Au fil des pages, sous l’œil aiguisé du personnage principal, une atmosphère délétère se répand, faite de haine et de violence. Elle va crescendo au fil des constats, amers, et des rencontres, instructives. Elle ne laisse aucun doute sur une réalité peu reluisante et combien glaçante.

Côté graphisme, le trait épais de Christophe Gaultier (Arsène Lupin. Les origines, Les profondeurs d'Omnihilo, Le cirque aléatoire) s’allie aux couleurs en larges aplats de Marie Galopin (Alt-Life, Les années rouge & noir, Le porteur d'histoire), pour un résultat fort et expressif. Les planches, découpées en cinq ou six cases, parfois plus, sont efficaces. Le travail sur les perspectives et les formes géométriques apporte également une certaine profondeur. Et, si les décors intérieurs restent assez simples, quelques belles vues extérieures permettent d’apprécier le soin apporté aux détails architecturaux. De plus, le choix d’une palette aux teintes ternes, à dominante marron, terre, gris, renforce l’impression froide et bourbeuse se dégageant de l’histoire. Enfin, les quatorze pages signées Xavier de Hauteclocque qui terminent le volume et dont le curieux peut découvrir la suite au format e-book sur le site des Arènes BD, constituent un appréciable atout.

Témoignage percutant d’une époque troublée, La tragédie brune ne laisse pas indifférent. Bien au contraire.

Par M. Natali
Moyenne des chroniqueurs
8.0

Informations sur l'album

La tragédie brune

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.