Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Monsieur Poche M. Poche

18/10/2018 1056 visiteurs 7.0/10 (1 note)

P ionnier de la bande dessinée franco-belge, Alain Saint-Ogan (1896- 1974) peine à sortir de l’anonymat dans lequel le temps qui passe et les succès de ses suivants (celui d’Hergé tout particulièrement) l'ont fait plonger. Pourtant, il a créé de nombreuses œuvres originales et novatrices. Outre les célèbres Zig et Puce, l’Ours Prosper, Serpentin, Trac et Boum et M. Poche ont fait la joie des petits lecteurs pendant tout l’entre-deux-guerres. Son esprit daté et un refus d’évoluer avec le médium qu’il avait aidé à moderniser à la sortie de Années folles, l’ont fait peu à peu disparaître des magazines jeunesse. Il faudra tout l’entregent de Greg pour le rappeler à la mémoire du public et le voir réapparaître sur le devant de la scène. À la veille de sa disparition, il obtient enfin la reconnaissance qu’il mérite de la part des gens du métier lors du premier festival d’Angoulême. Depuis, pas grand-chose sauf la publication intégrale des aventures de Zig et Puce aux éditions Glénat en 2000.

Nouvelle structure éditoriale proposée par les Cahiers de la BD de Vincent Bernière, Revival présente un catalogue éclectique de titres injustement oubliés. Avant La variante du dragon (Golo & Frank) et Sadboi (Berliac), c’est en compagnie de Colville (Steven Gilbert) que M. Poche revient sur les étals. L’élégant volume reprend l’intégralité des quatre albums parus entre 1936 et 1939 plus un nombre conséquent de gags inédits. En guise de dossier, une préface signée Julien Baudry et un savoureux après-propos du regretté Greg complètent l’ouvrage. Les nostalgiques et les amateurs de l’histoire du Neuvième art sont plus que servis !

La proto-ligne claire et le ton suranné de ces histoires dominent évidemment la lecture. Cependant, derrière cet humour de situation au premier degré se cache toute une comédie humaine mettant en scène un monde aujourd’hui largement disparu. Des habitudes désuètes et une organisation sociale dépassée, c’est la petite société française d’avant-guerre qui renaît page après page. Et puis, il y a le héros, ce bourgeois si sûr de son importance et constamment prompt à la catastrophe. Parent direct du futur Achille Talon, Monsieur Poche représente l’archétype du Français moyen, la cible par excellence des humoristes passés et à venir.

Jalon important de l’évolution de la bande dessinée, M. Poche est à découvrir avec un regard bienveillant. Un pan entier de la BD actuelle est née dans ses planches aux couleurs patinées et aux allures démodées.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Monsieur Poche
M. Poche

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.