Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

S ituée à proximité du désert libano-syrien, Al-Jannah est une ville ravagée par des années de guerre. Sous un soleil de plomb, les soldats de l'OTAN qui ont pour mission de protéger la reconstruction d'un pont stratégique, se retrouvent subitement dans le viseur d'un sniper. Face à ce tireur isolé décidé à les éliminer un par un, ils doivent redoubler de vigilance, y compris dans leur propre camp de base. Qui épaule ce fusil à lunette ? Gilets pare-balles, armement individuel et collectif perçu, il faut identifier et neutraliser au plus vite cette réelle menace.

Adapté de son livre paru aux éditions du Seuil et avec lequel il a obtenu le prix orange du roman noir en 2012, Benjamin Legrand (La religion, Le tribut) propose un thriller sur fond de conflit au Proche-Orient. Si Al-Jannah - un des termes désignant le paradis en islam - est une cité issue de l'imagination de l'auteur, l'histoire pourtant annoncée comme fictive, pourrait quant à elle tout à fait être envisageable et se rapprocher d'événements plus ou moins authentiques. À l'opposé des super-héros aux gros biscotos, les fantassins sont présentés avec leurs forces, leurs convictions mais également comme des professionnels parfois habités par le doute ou la peur. Parallèlement à l'intrigue, ce one-shot parvient à soulever les bonnes interrogations autour de l'utilité des forces militaires déployées dans ces parties sensibles du globe, du financement des arsenaux aux mains des rebelles, et plus généralement, de la guerre et de ses conséquences. Habile, le scénariste laisse le soin au lecteur d'y répondre.

Djillali Defali (Asphodèle, Pulsions) est appliqué dans ses dessins de véhicules blindés, équipements et tenues militaires. Il semble cependant beaucoup moins à son aise dans les traits semi-réalistes de ses personnages, perdant considérablement en précision dans les cases de tailles réduites. Heureusement, les couleurs de Cyril Vincent et ses nuances autour du jaune orangé et du brun parviennent à retranscrire correctement l'atmosphère aride et sèche du désert, rehaussant ainsi un peu l'ensemble.

Accompagnant les troupes au sol, la progression dans Un escalier de sable se fait prudente et régulière jusqu'à son final, déroutant.

Par D. Roy
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Un escalier de sable

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.