Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La cathédrale des Abymes 1. L'Évangile d'Ariathie

27/08/2018 4900 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

S inead cherche l’évangile d’Ariathie, un texte sacré oublié de tous en dehors de quelques initiés. Il contiendrait une prophétie liée à la réunification de la Terre, autrefois séparée en deux par les dieux las des guerres incessantes entre le nord et le sud. Pier de la Vita vient d’être spolié par le mage Ronfield qui refuse de le payer pour la construction de sa tour. Le maître bâtisseur décide de réclamer justice à la haute cour d’Anselme, mais la route est longue et le sorcier n’est pas décidé à voir son nom sali.

Jean-Luc Istin lance une nouvelle série de Fantasy, lorgnant sur l’aspect Dark du genre, qui démarre sur des bases très solides. La violence est sans aucun doute présente, mais l’auteur n’insiste pas sur le côté martial et « bourrin ». Au contraire, en restant évasif sur les enjeux et en prenant le temps d’exposer progressivement les personnages, le passé de l’héroïne et l’univers, le scénario fait preuve de plus de subtilité qu’attendu. Les jalons posés, les histoires parallèles tissent une trame intrigante qui ne bouscule pas les codes de ce style d’histoire mais les agence habilement.

Pour donner vie à ce monde, Sébastien Grenier démontre une maestria des plus agréables. La caractérisation des protagonistes et leur expressivité font l’objet d’un soin qui n’a d’égal que celui apporté aux détails des arrières plans et des nombreux éléments décoratifs. Conjuguées à un découpage précis, une variété des cadrages et une colorisation étudiée, les ambiances prennent corps pour le plus grand plaisir des yeux.

Cette introduction séduit par sa force évocatrice et son ambition.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

La cathédrale des Abymes
1. L'Évangile d'Ariathie

  • Currently 4.64/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.6/5 (25 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Saigneurdeguerre Le 12/01/2020 à 12:20:56

    Empire du Sud – Sanctuaire de Dumée (XIIe siècle après la frontière)

    Des mercenaires se sont introduits dans le monastère. Leur objectif ? S'emparer de Dame Naouel Lo Shadéï. Ils sont prêts à liquider toutes les prêtresses pour repartir avec leur proie… Mais les prêtresses ne sont pas d'innocentes jeunes filles sans défense et les mercenaires l'apprennent à leurs dépens, surtout lorsque survient un templier, du genre qui n'a peur de rien et est expert dans le maniement de bien des armes… Heu… UN templier ?


    Empire du Nord – Royaume de Serbiann

    Pier a réussi l'incroyable défi d'achever la construction de la Tour des Esprits, travail entrepris par son oncle que celui-ci ne put mener à son terme, étant décédé avant de voir la fin des travaux. le travail a été commandité par le mage Ronfield. Au moment de payer ceux qui ont oeuvré à l'édification, celui-ci fait preuve de toute la mauvaise foi possible pour ne pas s'acquitter de ses dettes. Une seule solution pour Pier : réclamer justice auprès de la haute cour de la Guilde du Commerce d'Anselme en Toscann ! le voyage n'est pas de tout repos pour Pier, sa femme, son bébé âgé d'un an et sa petite fille. le mage va-t-il le laisser partir tranquillement pour aller souiller sa réputation et lui faire cracher son bel argent ?


    Critique :

    Me baladant dans une librairie spécialisée en BD où je me rends régulièrement, je suis tombé sur « La cathédrale des Abymes ». Impossible de détacher le regard de cette couverture extraordinaire où l'on découvre une jeune femme aux cheveux argentés, bardée de fer et portant des armoiries de Templier. Les éditions Soleil ont frappé fort : deux albums pour le prix d'un ! Et quels albums ! J'ai donc découvert une oeuvre d'une qualité graphique exceptionnelle que tout amateur de fantasy ne peut que se réjouir de découvrir. Les couleurs créent des ambiances cinématographiques dignes des meilleurs films. Les amateurs d'architecture de type moyenâgeux et aimant les villes exotiques seront comblés. Les traits des personnages sont fignolés à l'extrême. Décidément, nous vivons une époque d'une rare richesse au niveau de la BD. Et à qui doit-on ces formidables dessins d'une telle qualité ? A Sébastien Grenier ! Un individu particulièrement talentueux qui donne toute sa saveur à l'univers de la fantasy dans lequel évoluent ses personnages.


    Mais avec tout ça, pas un mot sur le scénario, me direz-vous ! Exact ! Il est temps d'en parler, même si je n'ai pas trop envie de porter un jugement. La première impression est assez déconcertante : j. L. Istin, scénariste extrêmement prolifique en énerve plus d'un. Pour ma part, peu m'importe qu'il soit prolifique pourvu que j'aie du plaisir à découvrir son scénario. Dire que l'on se sent égaré, c'est peu dire ! Notre ami Jean-Luc nous balade non seulement du nord au sud, nous fait découvrir une multitude de personnages, mais, en plus, il remonte dans le temps, et ce n'est qu'au compte-gouttes que nous découvrons qui sont nos personnages. le premier volume terminé, impossible de voir quel lien pourrait bien exister entre Sinead, la redoutable guerrière et Pier, le bâtisseur.

    Heureusement pour moi, les deux premiers volumes étant vendus ensemble, le deuxième tome va permettre de lever certains coins du voile…

    PAbBDGest Le 29/01/2019 à 23:01:56

    Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant accroché à une BD, scrutant chaque case, revenant en arrière pour retarder la fin. Le dessin est magnifique et même si ce tome 1 n’est finalement qu’une énorme mise en place des lieux et des personnages, c’est du tout bon.

    kurdy1207 Le 15/01/2019 à 13:43:17

    Il faut reconnaître que le graphisme de cette BD est splendide. Quant au scénario, il tourne autour de deux histoires celle de Sinead et celle du bâtisseur Pear de la Vita. En toute logique celles-ci devraient se rejoindre pour n’en devenir qu’une à un moment de l’histoire. Peut-être allons assister à une sorte de « Piliers de la terre » de l'Heroic Fantasy ?
    Jean-Luc Istin a l’art de la narration, sans aucun doute possible, et Sébastien Grenier nous offre des dessins de toute beauté.

    Jerber Le 18/09/2018 à 12:35:29

    Quand 2 auteurs unissent leur talent, cela donne un chef d’œuvre, dont il aura fallu 4 années de travail !
    Jean-Luc Istin, nous entraîne dans un nouvel univers avec 2 histoires parallèles dont les personnages sont indirectement liés, avec une lecture fluide et prenante qui happe le lecteur.
    Sébastien Grenier, nous offre, non pas de simples cases, mais une galerie de tableaux. Son talent d’illustrateur fait des merveilles, avec une incroyable puissance dans le graphisme.
    https://sebastien-grenier.com/
    Sans aucun doute, une des meilleures BD de l'année, qu’il faut absolument avoir dans sa bibliothèque.

    jmsimon Le 08/09/2018 à 21:11:18

    Un pur chef-d'oeuvre pour qui aime le style.
    Le scénario de Jean Luc Istin est à la hauteur de sa finesse.
    L'histoire d'un "destin" fantastique grandiose, c'est la recette du genre, mais menée avec brio, impossible de s'en lasser ici.
    Le dessin de Sébastien Grenier à la hauteur des 4 (!) années de travail investies.
    Chaque planche, on peut dire chaque case est un chef-d'oeuvre en soi, impossible d'en détacher les yeux.
    Un des meilleurs moments BD de l'année.

    Blueberry13 Le 30/08/2018 à 22:41:36

    Un tome 1 de très bon cru, le scénario de Jean Luc Istin est assez retord sans non plus nous perdre, on s'attache aux personnages dans un monde sans pitié où les pires bassesses sont monnaies courantes. Pas très original ? Mais attendez la suite réserve tout de même son lot de surprise.

    Mais alors le gros gros point fort de cette nouvelle série est à n'en point douté les planches de Sébastien Grenier qui nous avait déjà gratifié d'un graphisme noir et magnifique sur Arawn.

    Les armures et les costumes, les décors et arrières plans, les gueules qui peuplent cet univers... Quel travail magnifique... Mention spécial aux armures templières et à la magnifique cité d'Anselme (je vous laisse la surprise;)

    L'artiste travail au pinceau, à la gouache qui salit et rien n'est jamais parfait mais il parvient à créer une dimension très personnel de ce monde à la manière d'un Serge Pellé de manière jubilatoire.

    La quête débute et pourtant on est entré de plein fouet dans cet univers... Une réussite.
    2019 - Tome 2 : la guilde des assassins

    ALICECOOPER Le 27/08/2018 à 13:08:13

    Très belle entrée en matière malgré un début un peu étrange. Dommage pour le prénom de Sinead, je ne l'aime pas du tout. Le décor me semble excellent avec des deux hémisphères et des gardiens géants, empêchant les guerres, il faudrait parler une fois de leur origine ce sera peut-être dans un autre volume. En tout cas cette BD est belle, le dessin est beau et original. L'histoire n'est qu'a ses prémices. La suite semble promettre de belles choses. Je recommande dans tous les cas...