Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Ninn 3. Les oubliés

27/08/2018 4140 visiteurs 7.0/10 (1 note)

D epuis la disparition du gardien du Fanal, Ninn et son tigre s'acquittent, mensuellement, du ménage que ce lieu nécessite. C'est d'ailleurs à cette occasion que la jeune fille tombe sur un drôle de journal. Datant de 1924, il appartenait à Éponine Malvenüe, une célèbre aviatrice qui semblait s'intéresser de près à l'affaire de « La Rame de Minuit ». De quoi intriguer la jeune héroïne et la lancer dans une aventure aussi dangereuse que prometteuse...

Après un magnifique diptyque conclu en 2016, Ninn et ses amis reprennent du service sous la plume et les pinceaux de Jean-Michel Darlot et Johan Pilet.

Maintenant que le cadre - le métro parisien et les Grands Lointains - est installé, le scénariste attaque directement dans le vif du sujet et, à peine leur héroïne de retour dans le monde fantastique qu'une nouvelle quête se fait jour. À nouveau bien documentée et reposant sur des personnages historiques, Hector Guimard, Fulgence Bienvenüe ou Jean Baptiste Berlier, ayant eu leur importance quant à l'existence du métro ou de la compagnie Nord-Sud, l'intrigue les amène sur les traces de la crue de 1910 et de l'inauguration du réseau. Plus dense que la première aventure (et donc peut-être moins accessible aux plus jeunes), mais avec un ton et des dialogues toujours modernes, l'histoire mêle flashbacks issus du journal de l'aviatrice, et événements au présent. Les deux lignes se rejoindront et une partie du passé de la fillette ainsi que les détails du mystère seront révélés. Entre-temps, ses oncles Matteo et Omar, Ulrika et Chad ses camarades de classe, Irina l'historienne qui tient le kiosque à journaux et bien sûr « le T.D.P » auront leur importance et leur aide sera bien utile.

Dans un style qui participe à la force de cette série, Johan Pilet régale à nouveau les yeux : trait vif, décors réalistes et soignés, mise en page lisible et efficace et toujours cette colorisation travaillée, véritable marque de fabrique, qui donne une ambiance reconnaissable entre mille. Qu'elle ait lieu dans les paysages des Grand Lointains, dans les sous-sols de la Capitale, dans les airs ou dans les salons d'un hôtel de luxe, chaque séquence possède son identité, sa teinte et un découpage qui colle à merveille au rythme narratif. Très à l'aise également dans les expressions, le dessinateur n'abuse pas pour autant des mimiques pour faire passer les émotions qui traversent les protagonistes. Une modération à louer par ces temps où les grands yeux larmoyants et autres cris à chaque case sont de mise.

Plus dense mais tout aussi réussi, Les oubliés continue d'inscrire Ninn comme une belle série tous publics, originale, bien écrite et au style graphique marquant. Il serait temps de s'y intéresser de près si ce n'est pas déjà fait !

Lire la chronique du tome 2.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Ninn
3. Les oubliés

  • Currently 5.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 5.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Ric Hocheur Le 08/10/2018 à 10:24:01

    Un album qui a largement dépassé mes attentes. Acheté pour des raisons esthétiques (dessins superbes et techniques de colorisation qui le sont tout autant), j'ai été embarqué par l'histoire et ses différents enjeux.

    Faire rêver un lecteur dans un contexte Ratp, sachant que c'est une composante de mon quotidien métro-boulot-dodo, faut le faire ! Certains auteurs ont parfois l'audace d'introduire de la fantasy dans des univers réalistes, une sorte de recette à haut risque. Et ici, ça fonctionne. Jean-Michel Darlot est un génie, tout simplement. Je me demande d'où il tient ses influences (Jules Verne?) Ça semble vaste. Et ça devient riche quand ça se mêle avec des références historiques.
    "Les oubliés", c'est vraiment un conte qui jongle avec modernité et passé, une belle alchimie.
    Je le conseille vivement

    thieuthieu79 Le 08/09/2018 à 12:56:48

    Maintenant que le contexte du Métro Parisien et des Grands Lointains est installé, ce 3ème album nous raconte une histoire qui s’y déroule et qui y est beaucoup plus noire, sombre et complexe que dans les précédents opus. Il mêle personnages historiques, flashbacks, révélations et interrogations. Mais le tout reste tout de même largement accessible au lectorat auquel la série est destinée.
    Les mise en couleur est elle aussi volontairement assez sombre et froide pour coller à l'histoire. La patte graphique de Johan Pilet reste malgré tout largement reconnaissable.
    L'ensemble est rondement mené, relativement bien exécuté et fait du coup passez la série dans la cours des grands.
    Elle mérite que l'on y prête une grande attention.
    A n'en pas douté, partie sur cette lancée, elle va continuer de prospérer pour notre plus grand bonheur...