Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L e commandant a dit : c'est un grand jour aujourd'hui ! Après plusieurs mois d'entrainement, Samy et ses camarades vont mettre en pratique les leçons apprises dans la jungle et les meilleurs seront récompensés. Pister et attraper un animal ? Non. Allumer un feu ? Non plus. Quoi alors ? Comment massacrer tout un village à la machette, sans distinction ni d'âge, ni de sexe. Mais Samy ne sait pas jouer à la bête sauvage et sanguinaire. Pourtant, s'il veut survivre parmi les lions, il va devoir le devenir.

Comme l'avait fait récemment le percutant Teddy Bear, L'envers des nuages aborde le sérieux problème des enfants soldats, à la différence que le premier se focalise sur l'histoire d'un seul garçon alors que le second y juxtapose le travail et l'implication des bénévoles, le mettant ainsi en valeur. Frédéric Richaud partage ainsi son intrigue en deux visions : celle d'un jeune Africain victime des rafles de milices rebelles et celle de Florence Akerman, reportrice dépêchée par le CICR (Comité international de la Croix-Rouge). Attention, le traitement s'avère très réaliste, sur le fond comme la forme. La violence s'affiche sans ménagement, puisque c'est ainsi que va le monde. L'emprise psychologique des chefs, le harcèlement qui vise à transformer ces orphelins encore innocents en petits guerriers sans cervelle est explicite. En contre-point, L'action des volontaires guidés par leur cœur parait certes nécessaire et pourtant bien dérisoire, un être sauvé pour combien de perdus ? Néanmoins, ces destins se rejoindront dans un final empreint d'un positivisme salvateur dans cet univers brutal. Un dossier à la fin de l'ouvrage revient en détail sur les objectifs complexes du groupe, complétant utilement le sujet.

Le dessin de Rafael Ortiz ne joue pas la carte de l'esthétique et préfère celle de l'authenticité. Son trait dur d'épaisseur irrégulière et les aplats noirs sans dégradé génèrent une sévérité dans le ton du récit. Les scènes difficiles impactent la rétine, tout comme les expressions des visages, fortes.

Veiller au respect du droit humanitaire, en particulier en ce qui concerne la protection et le bien-être des enfants, telle est la lourde mission du CICR. Une goutte d'eau dans la mer de sang versé au nom quoi de direz-vous ? Peut-être, mais c'est mieux que de s'indigner devant la télé.

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

L'envers des nuages

  • Currently 4.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    MERRY1 Le 27/09/2018 à 20:12:28

    Un album fort, utile, marquant.
    Pas de fioritures, et une qualité trop rare dans ce type d'albums, à la vocation pédagogique et journalistique : on ne s'ennuie pas une seconde. Hélas, pourrait-on dire…
    Un scénario simple, mais solide, un dessin réaliste qui aident tout deux à faire passer le message, et envie de se lever.