Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L es semaines et les mois passent pour les jeunes naufragés du Sloughi. Leur ingéniosité et une certaine part de chance leur ont permis de trouver un refuge convenable et somme toute confortable. Au niveau intendance, les fines gâchettes de la bande, le prétentieux Doliphan en premier lieu, garantissent de la nourriture fraîche. Tout irait donc pour le mieux si ce n’était d'inévitables tensions entre les différentes factions du groupe et le fait d’être totalement perdus quelque part au milieu de l’Océan Pacifique.

Même si ses mots ont été largement retravaillés pour le passage en bande dessinée, Jules Verne reconnaîtrait certainement ses héros et le ton général de son œuvre. Par contre, bien obligés de condenser les descriptions et de tailler dans les péripéties, Frédéric Brrémaud et Philipp Chanoinat ont dû cravacher ferme pour tout « caser » sur quarante-quatre pages. Résultat, la narration souffre quelque peu. À la fois haché et mené sur un tempo asphyxiant, le découpage ne laisse pas énormément de place au développement des personnages et aux petits incidents qui ponctuent l’acclimatation de ces adolescents à cette terre inconnue.

Orienté jeunesse, Hamo a imaginé une distribution de gamins aux bouilles rondouillardes. Ces physionomies font penser à d’autres survivants, ceux de Seuls de Bruno Gazzoti. La comparaison s’arrête évidemment là tant le type d’aventure et de suspens sont différents entre les deux séries. Lisse, à la limite disneyen, le dessinateur n’a pas pris de risque et a préféré composer des planches d’une approche très directe. Les émotions sont surjouées et les moments forts montrés d’une manière qui ne laisse aucun doute sur le rôle de chacun. L’ensemble est néanmoins fort bien réalisé, mais peinera à générer beaucoup d’enthousiasme en dehors de son public cible.

Classique et très calibré, ce second chapitre (sur trois) de Deux ans de vacances remplit sa part du contrat. Cependant, un peu plus d’originalité dans la manière ou un véritable parti pris dans l’adaptation n’auraient pas été de trop pour dépoussiérer ce sympathique texte du répertoire.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
5.5

Informations sur l'album

Deux ans de vacances (Brrémaud/Chanoinat/Hamo)
2. Chapitre 2/3

  • Currently 4.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.5/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    sebcazan Le 18/06/2018 à 22:21:32

    C'est avec une grande impatience que j'attendais l'arrivée du tome 2 de la série "2 ans de vacances", à tel point que je l'avais pré-commandé. Il faut dire que la lecture du premier tome m'avait enthousiasmé !
    C'est une série qui sent l'aventure, la vraie ! L'histoire est une adaptation d'un roman de Jules Verne datant de 1888 qui lui-même avait été inspiré par le roman de Daniel Defoe "Robinson Crusoé".
    Les 2 scénaristes Brrémaud et Chanoinat ont su parfaitement adapter l'histoire pour le format bande-dessinée et l'on s'y plonge facilement malgré les 130 ans du texte original.
    Cette série en 3 tomes raconte l'histoire de 10 enfants, tous élèves de la pension Chairman, située à Auckland en nouvelle-zélande, qui, par un beau jour de Février embarquent à bord de la goélette "le Sloughi" pour un voyage sur la côte.
    Mais pour une raison inconnue, les amarres furent détachées en pleine nuit et le navire fut entraîné au large.
    Cela aurait pu être un incident sans gravité, mais malheureusement pour les jeunes élèves, l'équipage au complet avait décidé d'aller vider quelques verres de whisky dans un des cabarets du port. Seul le jeune mousse Moko était resté sur le Sloughi et c'est d'ailleurs lui qui donnera l'alerte.
    Voici donc les 11 enfants livrés à eux-même à bord d'un bateau secoué par la tempête. Elle leur fera faire naufrage sur une île inconnue et leur voyage qui ne devait durer que 2 semaines durera en fait 2 ans !
    Dans le deuxième tome paru le 6 juin, une bande de mutins, menée par leur chef nommé Walston, fera son apparition sur l’île. Il ne s'agira pas des sauveteurs tant attendus par les enfants, bien au contraire.
    Par rapport au premier album, l'action monte d'un cran et l'on se prend à trembler pour les jeunes aventuriers. L’intérêt ne baisse donc pas et je me languis déjà le troisième tome !
    Je regrette par contre l'utilisation de papier brillant pour la couverture de ce dernier album alors que sur le premier tome, le mat allait parfaitement avec l'esprit vieux parchemin et aventure au grand large.
    Les scénaristes de cette série sont Brrémaud Frédéric qui a récemment fait merveille sur l'album "Brindille" et Philippe Chanoinat rockeur à ses heures et surtout scénariste de plus de 70 albums.
    Ce duo de talent a su écrire un scénario qui tout en respectant les bases du récit de Jules Verne est allé à l'essentiel de l'histoire.
    Aux crayons ou plutôt au stylet on retrouve le génial dessinateur belge Hamo qui comme Bertolucci (Brindille) est adepte de la tablette graphique Wacom Cintiq.
    Déjà auteur de nombreux albums dont "Special Branch" ou "La Malbète" il signe là une nouvelle série en utilisant un style réaliste tout en rajoutant des rondeurs qui donnent bonne mine aux personnages. Les décors sont superbes et les couleurs parfaitement dans le ton des romans d'aventure. L'ensemble est très réussi et procure un réel plaisir à la lecture.
    Le troisième tome est prévu pour la fin de 2018 et cette trilogie que je vous recommande aura une place de choix dans ma bibliothèque.
    Tout mes autres avis sur : http://www.lebdtarien.com/