Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Inversion (Bamboo) Inversion

09/07/2018 855 visiteurs 6.0/10 (1 note)

R ien ne va plus pour Paul depuis qu’il s’est fait larguer par Clara. Il dort, avale des tonnes de médicaments et c’est à peu près tout. Mais voilà que le vent tourne. Le jour de son anniversaire, ses copains passent le voir, un client louange son travail, sans oublier la jolie Nina qui lui porte un intérêt certain. Bref, la lumière brille au bout du tunnel, à un détail prés : le dépressif demeure le seul à se souvenir de tout cela. Et si ses rêveries étaient mieux que sa vie?

L’idée des scénaristes Sylvie Gaillard et Frank Woodbridge est fascinante et le traitement qu’ils en font est mignon comme tout. L’histoire est bien racontée et ancrée dans son époque. Le tandem arrive par ailleurs à relever le défi d’assurer la fluidité des transitions entre le monde tangible et celui des phantasmes. L’écriture s’avère très belle, peut-être un peu trop littéraire pour ce type d’entreprise. Noyé par sa douleur, il apparaît assez peu crédible que l’écorché formule ainsi ses pensées : « Je décidai d’aller courir pour évacuer l’inertie, chasser l’apathie… ». Aussi, il est peu utile d’expliquer que le protagoniste salue sa concierge, le dessiner suffit amplement.

Les illustrations d’Alexis Chabert, nerveuses et hésitantes, sont réussies. Les décors se révèlent généralement remplis, que ce soit les toits de Paris ou l’intérieur de l’appartement dans lequel règne un indescriptible chaos. Les cases sont très grandes, le bédéphile en compte à peine plus de quatre ou cinq par planche, souvent moins. Fait intéressant, la mise en couleur de Renaud Angles s’affirme comme une constituante essentielle de la narration. Les passages du rêve à la réalité et de la réalité au rêve sont rendus limpides par un jeu de teintes ; alors que le réel est suggéré par un bleu froid, les songes sont évoqués par des orangés beaucoup plus chauds.

Une gentille bluette. Certains font le parallèle avec les albums de Jim (Une nuit à Rome, L’érection) et ils ont raison.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Inversion (Bamboo)
Inversion

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    la9emebulle Le 13/06/2018 à 08:37:40

    Il manque quelque chose pour que ce soit très bien, autant du niveau du scénario que pour le dessin,
    une impression d'état de projet que l'on envoi à l'éditeur avant qu'il soit accepter!!
    Dommage.