Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Petit traité d'écologie sauvage 2. La cosmologie du futur

18/06/2018 2725 visiteurs 6.0/10 (1 note)

E ntre vulgarisation écologique de haut vol et attaques acerbes en direction des politiques, Alessandro Pignocchi continue son chemin de croix dans le but de réveiller les consciences. Second tome du Petit traité d’écologie sauvage, La cosmologie du futur reprend des articles publiés précédemment sur Puntish, le blog de l’auteur.

Oui, l’heure est grave et l’humanité est en train d’achever les ultimes parcelles de nature. Une frénésie finale consumériste et la biosphère ne sera plus qu’un lointain souvenir à découvrir derrière les grilles d'une réserve coincée entre deux zones contaminées. Pire encore, l’Homme se retrouvera seul face à lui-même, orphelin des liens, des richesses que son environnement et lui avaient entretenus et partagés durant les trente mille dernières années.

Propos graves entrecoupés de saynètes ornithologiques amusantes, rappels sans grand intérêt des dernières élections, citations savantes de penseurs - avec, toujours au premier rang Phillipe Descola – et une sincérité contagieuse, Pignocchi ne ménage pas ses efforts. Le résultat est remarquable d’intelligence, mais souffre des défauts habituels de ce type de recueil. Certaines actualités ont perdu une partie de leur pertinence, tandis que le changement de sens de lecture et de mise en page rend également caduque certains effets narratifs. Et, peut-être le plus important, l’aspect dialogue avec le lecteur (via les commentaires) est évidemment totalement absent.

Les enjeux méthodiquement présentés au sein de cette cosmologie sont indubitablement cruciaux et urgents. Dommage, comme dans le cas des excellents Saison Brune et DOL de Phillipe Squarzoni que la manière et une certaine aridité dans le style rendent la lecture un peu ardue, spécialement pour les non-spécialistes du domaine.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Petit traité d'écologie sauvage
2. La cosmologie du futur

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (2 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    judoc Le 27/12/2018 à 22:45:25

    Un album dans la lignée de ceux, "sans queue ni tête", d'un Fabcaro où le burlesque côtoie... le burlesque ! Certes en un peu moins drôle, quoi que le reportage de l'anthropologue Jivaro sur l'habitant de Bois-le-Roi vaut plus qu'un détour et en bien plus jolie au niveau des dessins (ce qui ne gâche rien).

    Par contre le coup de la "répétition numérique" des cases... Ça passe une fois (ça prête presque à sourire puisque c'est assumé et revendiqué), mais à chaque album ça ferait foutage de G...!!!

    Be careful avec ça senor Pignocchi !

    Album surprenant et très plaisant au final, à découvrir !

    PS : Petit rajout après lecture de l'épilogue qui, en véritable contre pied du ton prit par l'album, nous invite à réfléchir sur le sens même que l'on donne (ou devrait donner) au mot "cosmologie". Probablement plus de fond, qu'il n' y parait au premier abord, avec cet album !