Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

X-O Manowar (2018) 1. De soldat à général

11/06/2018 993 visiteurs 7.0/10 (1 note)

A ric a trouvé refuge et amour sur la planète Gorin parmi le peuple azure. Déterminé à couler des jours paisibles, il ne peut cependant se dérober à la réquisition de soldats qui s’en vont combattre les Cadiums qui les exploitent depuis des années. Il comprend vite que les réquisitionnés ne constituent que de la chair à canon, mais, même s’il ne veut plus se servir de l’armure extra-terrestre qui a fait de lui un guerrier pratiquement invincible, il n’a pas l’intention de s’offrir en victime sacrificielle. Ses qualités de combattant et son expérience sans pareille pourraient changer bien des choses.

L’expérimenté et talenteux Matt Kindt relance ici un des héros emblématiques de l’univers de Valiant Comics. En l’extrayant de la planète Terre et de la ligue de super-héros qu’il constituait avec d’autres figures de l’éditeur et en gardant le mystère sur les raisons et les conditions de ce départ, il insuffle un souffle nouveau au personnage. Le guerrier quelque peu monolithique gagne en épaisseur d’autant plus que des doutes sur son appartenance au bon camp vont rapidement ébranler son sens aiguisé de la justice .

Que l’amateur de récit épique se rassure, X-O Manowar n’est pas devenu un récit de questionnements existentialistes. L’action est omniprésente et le lecteur aura son content de péripéties et de bravoure, le tout superbement mis en image par Tomas Giorello et Doug Braithwaite, ce dernier étant particulièrement inspiré. Les deux dessinateurs parviennent à une certaine unité visuelle et exploitent à merveille « l’exotisme » de cette nouvelle planète.

Cette renaissance est réjouissante et pleine de promesses. Il faut signaler, une fois encore, la qualité de l’édition de Bliss Comics qui propose des bonus intéressants.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

X-O Manowar (2018)
1. De soldat à général

  • Currently 4.67/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.7/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Shaddam4 Le 16/05/2018 à 15:55:00

    De soldat à général est une suite/reboot de la saga X-O Manowar de Valiant. A mesure que je découvre les comics Bliss je suis impressionné par la qualité du travail éditorial (hormis l'horrible bandeau jaune de la couverture reprise de l'édition US... qui aurait mérité une infidélité au matériau d'origine, d'autant que l'illustration en elle-même est magnifique!).

    Ayant découvert l'ancienne série je peux comparer et constater le saut du niveau graphique avec cette nouvelle série, avec une subdivision néanmoins: les trois premier épisodes (Soldat) dessinés par Tomas Giorello sont très impressionnants avec notamment une colorisation vraiment agréable. J'aime beaucoup le trait à l'effet crayonné de l'illustrateur argentin (tous les bons dessinateurs de comics seraient-ils non américains?...). Sur la seconde partie (Général) Doug Braithwaite (pourtant assez bon sur les autres séries Valiant) fait un travail un peu rapide qui baisse le niveau graphique de l'album. Néanmoins on reste plutôt dans le très bon au regard de la moyenne des productions US et je dirais que les exigences graphiques de Valiant sont assez élevées (du fait d'une petite équipe d'illustrateurs habitués sans doute), avec notamment - mais ça c'est plus coutumier de l'industrie du comics - des couvertures vraiment attirantes.

    En outre j'ai beaucoup aimé le design général de cette planète en guerre, à la fois tribal et technologique et qui aurait mérité d'être développé (mais j'y reviens sur la partie scénario). Au regard des extra-terrestres insectoïdes de l'ancienne série on a un sacré saut esthétique et c'est tant mieux. L'ambiance générale me rappelle un peu l'univers de Seven to eternity.

    Le problème de X-O Manwar est le "syndrome Superman": l'armure Shanhara dote Aric de pouvoirs a peu près infinis, ce qui rend compliqué d'installer une intrigue dramatique et de nous faire nous intéresser au personnage qui ne craint aucun antagonisme... Le début de l'album est pourtant sur ce point très réussi: avec un corps ravagé, un visage sombre et un refus d'utiliser l'armure, le personnage nous accroche! Impliqué malgré lui dans une guerre étrangère il utilise sa rage et ses capacités pour faire remporter une victoire impossible à son camp. Au-delà des scènes de bataille épiques qui occupent l'essentiel de l'album (un peu trop à mon goût), plusieurs séquences de dialogue entre Aric (le porteur) et l'armure, sorte de Stormbringer, posent la question de savoir si c'est Aric, redoutable combattant, qui va malgré lui dans des combats interminables ou si c'est l'armure qui lui amène la mort...

    L'intrigue très linéaire et progressive relate l'ascension d'un homme du statut de chair a canon à empereur, à la (quasi) seule force de sa hargne. Le premier volume raconte son itinéraire jusqu'au statut de général et sa mise au jour de la dualité perverse de tous les peuples guerriers de cette planète. Pourquoi combat-il? Pour l'armure comme le prédit sa compagne? Comme une fin en soi? Il y a une ambiguïté scénaristique en voulant nous montrer un guerrier qui se dispense de la force ultime de l'armure... alors que sans elle on comprend qu'il ne survivrait pas a cette guerre impitoyable. Le prochain volume a paraître en fin d'année racontera comment il remplacera l'empereur de ce monde.

    Partant sur un très bon rythme et niveau graphique, ce volume est un peu décevant. C'est un bon moment de lecture mais qui manque un peu d'originalité et n'atteint pas la richesse de The Valiant. Je lirais la suite de X-O Manowar mais j'attends de lire d'autres saga Valiant pour voir ce que cet éditeur a dans le ventre.

    A lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/05/14/xo-manowar-1-se-soldat-a-general