Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Aire Libre Les cahiers

11/06/2018 676 visiteurs 5.0/10 (1 note)

E n 1988, Dupuis lançait Aire Libre, une collection destinée à une clientèle adulte. Les albums ont la particularité d’être en couleurs, de compter un nombre de planches variable et de ne pas être prépubliés. Ironiquement, pour souligner ses 30 ans, l’éditeur propose Les cahiers Aire libre, un périodique qui ne se consacre toutefois pas à la prépublication. Dans ce premier opus, la rédaction convie une vingtaine d’auteurs à se pencher sur une question toute simple : « Pourquoi faites-vous de la bande dessinée? » Quelques-uns répondront avec des mots, mais la plupart se prêtent à l’exercice à l’aide de cases et de bulles. Au travers de ces réponses se trouvent également des croquis tirés de carnets de voyage, par exemple ceux de Catel, Jorge Gonzalez et Miguelanxo Prado, tous trois sur la route de Compostelle.

La ligne directrice s’avère-t-elle trop banale ? Une chose est certaine, elle n’a pas vraiment inspiré les créateurs. Le propos est souvent convenu et empreint de nostalgie : découverte de l’oeuvre d’Hergé, de Moebius ou de Fred ; incompréhension, réprobation ou fascination de l’entourage, etc. Le bédéphile espérait pourtant être étonné ; d’autant plus que le magazine est traditionnellement un lieu d’exploration. En fait, c’est du côté des illustrations hors thème que s’offrent les plus agréables surprises. Les bédéistes profitent en effet de leur affranchissement des canevas du neuvième art pour explorer de nouveaux territoires et le lecteur a alors la sensation de pénétrer dans leur monde.

Enfin, l’objet affiche de belles qualités : le papier est mat et épais et l’impression excellente. La revue est par ailleurs recouverte d’une jaquette (double page de Bernard Cosey au recto et quadruple de Jean-Pierre Gibrat au verso). Le projet présente tout de même ses talons d’Achille, notamment la reliure (deux grosses agrafes défiant la résistance du carton) et une couverture fragile dont les coins finiront par rapidement s’abimer. L’amateur attend plus de caractère d’un produit vendu 16,5 euros.

Une publication qui se feuillette avec plaisir, mais tous savent bien que la rédaction de ces cahiers déborde de talents et qu’elle peut faire mieux. Une histoire à suivre.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    diaoulig Le 17/06/2018 à 23:58:56

    globalement très déçu de cet ouvrage surtout vu son prix.
    seule la jaquette et ses deux faces présente un intérêt certain, le reste...
    la présentation est digne d'un fanzine et le pire c'est qu'étant emballé sous plastique, il est compliqué de le feuilleter avant achat et encore plus de le retourner chez son libraire pour un échange...
    bref après le beau cadeau du catalogue de fin 2017 ce nouvel opus des 30 ans d'aire libre est une grosse désillusion.
    2/5 pour la jaquette.

    docteur fil Le 12/06/2018 à 11:37:38

    Cela fait penser à une promo éditeur pour sa collection.
    C'est donc très cher pour une promotion.
    Je vous conseille plutôt d'acheter un album de la collection Aire Libre. Cela fera plus sûrement votre bonheur...