Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les maîtres inquisiteurs 9. Bakael

04/06/2018 1284 visiteurs 7.0/10 (1 note)

Q uel changement d'atmosphère ! Après une mission musclée en Ardaigne, région peuplée de «Longues-jambes» qui n'apprécient guère les autres races, le nain Bakael se rend avec son binôme Tanaween sur les terres de son enfance. Des mineurs disparus sont retrouvés dans un état effroyable, en partie dévorés. Quelle monstre est à l'origine de ces carnages étrangement ciblés ? Une investigation douloureuse s'annonce pour le maître inquisiteur qui sent de vieilles cicatrices se rouvrir et saigner à nouveau.

Dans cette histoire, Jean-Luc Istin donne vie à un des couples le plus attachant depuis le début de la série. Leur complicité fusionnelle permet le développement d'une dimension tragique qui touche au cœur. Bakael possède une humanité et une douleur sincère qui enrichissent le contexte de l'enquête. Le scénariste combine donc un lourd secret familial à un génocide inexplicable qui recèle une dimension bien plus grande que suspectée. La révélation finale, dévoilée après un suspense subtilement entretenu, amorce un lien vers la conclusion du cycle.

Réduction de proportions pour Vladimir Krstic Laci qui passe de Sherlock Holmes, un échalas, à un héros de taille plus modeste. Aucun problème pour l'artiste qui offre des illustrations exemptes de défauts, détaillées et avec des arrière-plans finement travaillés. Sa représentation du petit peuple s'avère respectueuse, n'accentuant pas comme souvent, les difformités corporelles. Ses décors orientaux, ses vallées rocheuses et ses souterrains séduisent naturellement, se succédant dans des plans étudiés pour optimiser la fluidité et le plaisir de lecture.

Décidément, chaque aventure des Maîtres inquisiteurs présente de grandes qualités et, tout en maintenant une homogénéité de fond et de forme, parvient à surprendre agréablement.
chronique du tome précédent

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Les maîtres inquisiteurs
9. Bakael

  • Currently 3.75/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (8 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    ALICECOOPER Le 10/06/2018 à 18:09:09

    Mes commentaires sont déjà présents sur presque tous les autres albums. Ce Tome 9 est encore une fois très réussi comme les autres. Une histoire autonome ou indépendante comme on voudra, qui affluera vers une conclusion en fin de cycle très certainement. L'histoire est une réussite. Un drame passé, un drame présent et une belle réconciliation sont le fin mot de ce volume, un peu plus riche que plusieurs numéros précédents. Presque deux heures de lecture, que demande le peuple! Merci aux auteurs pour cette production riche. Je ne suis pas du tout fan de ce genre bande dessinée mais cette collection je la recommande dans tous les cas même aux plus sceptiques (comme moi) j'ai passé un très bon moment. C'est une très belle série.