Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

La discipline

31/05/2018 1199 visiteurs 5.7/10 (3 notes)

M elissa, une jeune New-yorkaise, est négligée par son époux. Elle se rend souvent au musée pour observer une toile de Goya, Vénus et le satyre. Là, elle sera abordée par Orlando. Ce dernier appartient à une secte dont les racines remontent à la Rome antique. Pour les adeptes de ce culte, nommé la discipline, la sexualité se révèle un moyen, un véhicule qui les amène d’une étape à l’autre. Particulièrement violent, le rituel met en scène des créatures mi-homme mi-bête et se termine généralement dans un flot de sang. Celle qui trouvait sa vie monotone voulait de l’action ? La voilà bien servie.

Il faut reconnaître que Peter Milligan a de l’imagination. En fait, il en a sans doute trop. Ou du moins il peine à la canaliser. Le lecteur a d’ailleurs du mal à adhérer à un récit éparpillé à l’excès : complot millénariste, sadomasochisme, horreur, tensions familiales et conjugales, il y a de tout dans cette histoire. Pour y croire, il aimerait sentir que le temps s’écoule, que l’idée fait doucement son chemin dans l’esprit de la protagoniste, que la conversion est parfois ralentie par le doute et les remords, mais il n’en est rien, elle fonce tête baissée ; tout va vite, très vite, trop vite.

Le dessin de Léandro Fernandez répond aux attentes. Les ruelles de New York sont effrayantes, les monstres terrifiants et les séducteurs séduisants. L’héroïne est intéressante, avec ses lunettes et sa poitrine modeste elle a plus ou moins la tête de l’emploi. Cela dit, l’illustrateur n’hésite pas à la dénuder et à la présenter sous tous les angles. Enfin, un découpage dynamique et des cadrages variés donnent à l’ensemble beaucoup de dynamisme.

Il y a de bonnes idées dans cet album ; peut-être le scénariste était-il trop à l'étroit dans ce format de cent vingt-quatre pages.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
5.7

Informations sur l'album

La discipline

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.