Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les dossiers Kennedy 1. L'homme qui voulait devenir président

14/05/2018 1511 visiteurs 7.0/10 (1 note)

À la base de toute dynastie trône un patriarche, souvent doté d’un caractère fort et d’une vision limpide de son futur et de celui des siens. Chez les Kennedy, il s’agit de Joseph (1888 – 1969). Homme d’affaire brillant au charisme discret et assuré, il est millionnaire à moins de vingt ans, dirige un studio de cinéma pendant un temps et multiplie les bons coups financiers. Il a également été un administrateur de haut vol au service de sa patrie, particulièrement après la crise de 1929 où il est chargé de faire de l'ordre à Wall Street en fondant la SEC, l’autorité de surveillance des marchés qui est encore en place aujourd’hui. C’est aussi un ambitieux qui se verrait bien à la Maison Blanche. Franklin D. Roosevelt devine et redoute cette envie qui nuirait à sa propre candidature et « l’expédie » à Londres en tant qu’ambassadeur en 1940. Moins visionnaire pour ce qui est de la géopolitique, Kennedy Sr. est peu à peu séduit par le fascisme qui mine l’Europe et ignore les risques d’enflammement global dus aux agissements d’Adolf Hitler. Évidemment, dès la paix revenue, il est obligé de disparaître du paysage politique. Néanmoins, en coulisses, il reste très actif et reporte toute son ardeur sur ses garçons pour assouvir sa soif de réussite.

Mick Peet retrace un clan mythique dans L’homme qui voulait être président, premier tome (sur trois) des Dossiers Kennedy. À la fois connue et pleine d’ombre, la destinée de cette grande famille s’avère incroyable tant elle se confond avec l’Histoire des États-Unis et de l'Occident. Longtemps passés sous silence, la vraie personnalité et le rôle de Joseph n’ont vraiment été confirmés que tardivement quand Edward – le dernier fils survivant – avait décidé de tout raconter (ou presque) à la veille de sa mort en 2009. En résumé, ses dires corroboraient les nombreuses rumeurs qui couraient à ce sujet : le penchant fascisant de son père et ses arrangements douteux et lucratifs alors qu’il était en poste dans la capitale du Royaume-Uni. C’est à partir de ce matériel, ainsi que de plusieurs autres sources, que le scénariste a conçu son biopic. La narration est détaillée, précise et plaisante à suivre. Même si le ton se montre légèrement à charge par moments, l’ensemble offre un aperçu somme toute équilibré des années anglaises de Joseph. Clôturant le volume, la très intéressante postface de Nigel Hamilton apporte un excellent complément en précisant quelques détails laissés de côté par manque d’espace.

Graphiquement, l’approche classique d’Erik Varekamp est à la hauteur. Ligne claire léchée, couleurs franches et découpage soigné, le dessinateur rend une copie tout en maîtrise et très posée. Outre la lisibilité extrême des planches, la qualité de ses portraits – chaque protagoniste est immédiatement reconnaissable – se fait agréablement remarquer. De plus, ne se limitant pas à reproduire trop fidèlement des documents et photos d’époque, il effectue un réel travail de reconstitution au niveau des décors et des costumes. À la fois très synthétique par le style, mais rempli d’énergie par la manière, l’ouvrage retient autant l’œil que l’attention.

L’homme qui voulait être président entame avec brio le récit d’une des sagas familiales les plus importantes du XXe siècle.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Les dossiers Kennedy
1. L'homme qui voulait devenir président

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.