Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Est-Ouest

03/05/2018 1628 visiteurs 7.0/10 (1 note)

P ierre Christin se souvient et Philippe Aymond met en images son album-souvenirs.

La prise de poste à l'université dans l'Utah. Les découvertes dans ce pays larger than (european) life ; il en dresse un inventaire amusant, même s'il est le dindon de la farce, et que sa naïveté et son endettement sont mis à mal. Moins légers, la ségrégation raciale, usage ordinaire des sixties, et le prosélytisme - exercé par les mormons en l’occurrence - qui, 50 ans plus tard ne "passent" toujours pas. L'épisode américain est enthousiaste, coloré, donne le sourire.

Le chapitre suivant ramène de l'autre côté de l'océan, dans la France grise de l'après-guerre. Les années lycée notamment, puis la fac, le jazz, les "événements" d'Algérie et la guerre froide.

La transition coule de source : cap à l'Est, pour une incursion dans ces républiques et ces systèmes idéalisés par quelques franges de doctrinaires qui les fréquentent à distance, laissant les affres du quotidien à ceux qui ont les pieds dedans.

La chronologie des faits n'impose pas son diktat. Les vignettes d'Aymond sont impeccables, la lecture se fait au rythme que chacun s'impose, minutieuse et contemplative parfois, diagonale et élusive lorsque la répétition plane ou que la perspective de la porte ouverte enfoncée menace.

La politique et l'humanisme, soit, et les coulisses de la BD, direz-vous ? Même après Les correspondances publiées à la fin des années 90, on n'ouvre pas un livre de mémoires du père de Valérian, du scénariste de Partie de chasse et de Léna (entre autres) sans espérer une ration d'anecdotes. Mézières (forcément), Bilal, Goscinny et Charlier sont croisés ou évoqués (chacun aura bien retenu que Christin collaborait à Pilote sans connaître la revue). En la matière, la plus jolie fragrance héritée du passé est présentée sous forme d'une séquence (pas si nombreuses au final), celle de la première rencontre avec Gir. Quelle pleine page pour un hommage !

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Est-Ouest

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Hugui Le 25/06/2018 à 16:55:16

    Souvenirs de voyage de Christin très bien mis en image par Aymond, plus l’évocation de ses débuts de scénariste, de sa rencontre de Mezieres et Gir.
    Pas de révélation fracassante, plutôt le rendu de l’ambiance d’une époque révolue.
    Du bon reportage graphique.

    bd91130 Le 26/04/2018 à 19:19:57

    Un album intéressant quand on est un vieux lecteur de Pilote, Goscinny, Giraud, Tardi, Bilal, Goetzinger, etc. L'expérience de "caméra subjective", pour reprendre la terminologie de la préface, me semble assez réussie, le dessin d'Aymond est à la hauteur, évocation de l'époque comme précision du détail. Mais surtout cette découverte de l'Amérique et des Pays de l'Est années sixties et seventies me semble intéressante, complètement conforme à la réalité de l'époque, étonnante et malgré tout parfois surprenante. Même si la partie consacrée à la France me semble certes fidèle, mais moins originale.
    Un beau regard sur le parcours et l'œuvre immense de Christin.