Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Archangel

03/05/2018 1150 visiteurs 5.0/10 (1 note)

L e Président à vie des États-Unis d’Amérique envoie son fils dans le passé d’une autre réalité créée par le Séparateur. Son but est de modifier un instant-clé de l’Histoire afin qu’elle corresponde à celle de son monde ravagé par des explosions nucléaires. La résistance va tenter de l’empêcheren envoyant deux soldats dans cette autre dimension. Tout se jouera en août 1945 à Berlin, alors que les nazis viennent d’être défaits.

William Gibson (Neuromancien), auteur de science-fiction et figure de proue du Cyberpunk, signe sa première bande dessinée, accompagné de Michael St. John Smith. Le thème est prometteur, le lancement accrocheur tandis que le contexte et les personnages sont plutôt efficacement installés. La montée en rythme va aller ensuite crescendo pour ne plus faiblir jusqu’au dénouement. Malheureusement, passé ce début plutôt réussi, ce comics tient seulement sur son tempo assez fluide et nerveux. Le récit semble totalement à l’étroit. Les protagonistes ne parviennent pas à prendre de l’ampleur, le propos politique reste esquissé, de même que les implications de ce Séparateur ou les origines de la situation. De plus, la caractérisation des méchants est par trop manichéenne. Clairement, il aurait fallu concevoir cette aventure sur plusieurs tomes pour lui laisser le soin de respirer, de se développer et de gagner en subtilité.

Sur le plan graphique, l’impression générale est plutôt agréable, les ambiances étant bien rendues grâce à une mise en scène efficace, un bon travail sur les décors et une colorisation plutôt soignée. En revanche, même si l’unité visuelle est relativement préservée, il est quand même dommage que trois dessinateurs se succèdent dans un one-shot de cinq chapitres, la prestation d’Alejandro Barrionuevo et de Wagner Reis n’étant pas tout à fait au même niveau que celle de Butch Guice.

Avec toutes ces bonnes intentions seulement ébauchées, Archangel laisse pas mal de regrets.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Archangel

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.