Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Conan le Cimmérien 2. Le Colosse noir

30/04/2018 4126 visiteurs 7.0/10 (4 notes)

L e petit royaume de Khoraja est menacé. Au nord, le roi de Koth risque de l’annexer, soi-disant pour le protéger. En effet, au sud, un sorcier revenu du néant rassemble les Shémites et les Stygiens pour les lancer à l’assaut des peuples hyborien de l’ouest. Les différents conseillers de la jeune princesse l’incitent à différer le moment de la bataille. Mais elle sent que le moment d’agir est venu et, sur les conseils de l’oracle d’un dieu oublié, elle recrute un obscur mercenaire, qui parcourt les contrées de guerre en guerre au gré de ses humeurs, pour mener son armée.

Si la nouvelle passera au-dessus de 'attention de beaucoup, voire arrachera un rictus de mépris à d’autres, le petit monde de la fantasy, et plus particulièrement celui de l’heroic fantasy, frémit depuis plusieurs mois : des nouvelles du maître, Robert E. Howard, vont être adaptées en bandes dessinée ! L’enjeu est de revenir aux fondamentaux, de mettre en lumière un auteur d’écrits populaires, conteur-né, et son personnage emblématique qui, pour le grand public, « se réduit, au choix, à Arnold Schwarzenegger, aux idées politiques musclées de Georges Milius, aux peintures de Frank Frazetta, ou enfin à la version « slip de fourrure » du personnage des Marvel Comics » (Patrice Louinet dans Le Guide Howard aux Éditions ActuSF).

« Je suis Conan le Cimmérien et par le tranchant de cette épée je vis ! ». Mettre en avant un homme dont la philosophie tient à cette déclaration peut vite ressembler à une gageure. Pour ne pas se rapprocher des mauvaises déclinaisons qui ont contribué à l’image négative du genre, il faut parvenir à faire ressentir la fluidité des histoires originelles, la flamboyance de l’univers et le fait que Conan, même s’il aime le vin, les femmes et guerroyer, n’est pas un grand benêt. À la vue de leurs œuvres, le duo Brugeas/Toulhoat semble avoir tous les atouts pour rentrer dans cet univers : un amour pour la baston et l’épique, des personnages hauts en couleurs, des contextes adroitement développés. Effectivement, les deux compères se montrent très à l’aise avec cette icône de la littérature populaire. Le caractère du héros est bien mis en valeur : se moquant des conventions civilisées, le barbare du nord est aussi à l’aise dans les tavernes près des prostituées que dans un palais à analyser la situation politique du pays devant la reine.

Bien entendu, c’est la loi du genre, les combats sont bien présents et le duo étale toute sa science du découpage cinématographique et dynamique. Le dernier tiers de l’album est pratiquement muet et laisse place au bruit et à la fureur, au sang et à la frénésie, au carnage et à la démesure. Tout cela éclate au sein d’une mise en scène alternant plans larges et rapprochés, mêlant grandes cases et enchaînements de petites, variant les angles de vue pour bien souligner la folie de cette séquence et le magnétisme du colosse cimmérien.

Respectueuse et efficace, cette adaptation ouvre magnifiquement une série qui s’annonce très prometteuse.

Par O. Vrignon
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Conan le Cimmérien
2. Le Colosse noir

  • Currently 3.36/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.4/5 (45 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    biggyjay Le 11/12/2018 à 22:50:55

    Amis lecteur, si tu cherches un premier prix de concours scénaristique, passes ton chemin : il s’agit ici de récit léger de guerre et d’aventure... Du Conan, quoi !
    L’équipe créative est très bonne. En effet, le duo Brugeas - Toulhoat est connu et reconnu. On compte parmi leurs créations Block 109 et les récits qui l’entourent mais surtout, et c’est pour ça que j’ai lu cet album, Le Roy des Ribauds ! Une belle réussite éditée chez Akileos, à lire et à savourer.
    Donc, Vincent Brugeas adapte une histoire de Conan. Intéressant. Soyons clair, je ne connais rien à la mythologie de ce personnage et je pense que ça n’est pas nécessaire pour apprécier l’histoire. Car, lire du Conan, c’est comme regarder un James Bond : tu connais le début et tu as deviné la fin mais c’est quand ça tabasse au milieu qu’il faut apprécier. Bref, le récit narre comment Conan va prendre le contrôle d’une armée et défendre Khoraja. Voilà.
    Mais Brugeas ne s’apprécie pas sans Toulhoat et c’est là que l’abum gagne en consistance. Le dessin de Ronan Toulhoat est plaisant. Il a une patte et ne fait pas dans le générique ou le monsieur patate. Les cadrages de décors, notamment ceux du début dans la cité où bien le départ de la cité sont magnifiques. Le talent de Toulhoat s’applique aussi à la mise en couleur pour développer une ambiance travaillée qui, comme dans Le Roy des Ribauds est très réussie. On retrouve des jeux de lumière et des contrastes, j’adore !
    Le Colosse Noir est pour moi un bon album au scénario divertissant et au dessin abouti. La parfaite adéquation entre l’histoire, les lieux et les personnages.
    Bonne lecture !

    xof 24 Le 02/10/2018 à 18:02:49

    Pour cet album , je suis mitigé concernant l'adaptation scénaristique. Niveau du dessin cela passe pour moi mais je n'en reste pas non plus coi .
    Lorsque j'ouvre de vieux albums de Conan, mon premier sentiment, c'est que cela se passe de texte.
    Là je me sens obligé de lire , et je ne suis pas transporté.
    Je sais je suis dur...

    yannzeman Le 08/08/2018 à 20:39:18

    J'ai vraiment vraiment hésité à lire cette adaptation des histoires de Conan (dont je ne suis pas un spécialiste ; je ne connais que les fabuleux comics Marvel de "savage sword of Conan", toujours en cours de parution en intégrales sous le nom "chroniques de Conan", en noir et blanc).

    J'ai privilégié en 1er cet opus proposé par Brugeas et Toulhoat, la fine équipe qui nous proposa naguère le génial "Block 109".
    J'avais été un peu déçu par "Dies irae", sorti quasiment au même moment et aussi dessiné par Toulhoat ; je trouvais les dessins pas terribles, pour une fois.

    Mais dans ce "Conan le Cimmérien - le colosse noir", le résultat est très très beau. J'ai juste un peu de mal avec le visage de ce Conan, un peu différent du Conan mythique de Buscema, qui a inspiré tous les autres dessinateurs.

    Mais l'histoire est totalement en cohérence avec ce que je connais du personnage, et au final, j'ai passé un bon moment. Du Conan comme on l'aime !

    Tim Flyn Le 21/06/2018 à 12:49:11

    Graphiquement somptueux et fidèles à l'oeuvre d'Howard, les 2 tomes de cette nouvelle série proposé par Glénat sont excellents. Une collection qui commence très très bien ! A mettre entre toutes les mains, celles des fans de Conan, mais aussi ceux qui ont une mauvaise image du Cimmérien afin de se forger un avis sur ce qu'est le VRAI Conan. N'oublions pas que le récit (ainsi que l'oeuvre d'Howard dans son ensemble) fut écrit dans les années 20-30, il est normal de le trouver simpliste voir caricatural aux vues de nos standards actuels puisque c'est un pilier fondateur de la littérature Heroic Fantasty

    Pour l'instant "Le Colosse Noir" est mon coup de cœur, tant au niveau du dessin que du scénario homérique.

    fanch-aux-crayons2 Le 12/06/2018 à 10:55:53

    Amis du néant scenaristique bonsoir. Quelle Purge! On prépare la guerre, on fait la guerre, on bat le grand méchant, c'est pas dur la guerre en fait. ..
    J'ai mis 1/5 car le dessin est bon, mais ça suffit pas, fallait faire un art book plutôt que cet album sans saveur.

    Arnusse Le 04/06/2018 à 23:38:08

    Néophyte dans le monde de Conan, je ne me suis pas ennuyé une seconde avec cette adaptation du héros par deux auteurs qui n'en sont pas à leur coup d'essai ensemble. Et comme d'habitude, c'est un coup de maître ! Même si ça reste de l'heroic fantasy où les combats sont centraux, l'histoire s'enchaîne avec éclats sans aucun temps mort !

    Cookandbook Le 21/05/2018 à 11:05:11

    Une catastrophe.
    Je connais mal les histoires originales de Conan le Cimmérien mais à la lecture de cette BD j'ai l'impression qu'il s'agit au mieux d'une parodie du genre.
    Tout est caricatural à l'extrême, le scénario est insipide (voire inexistant?), les personnages creux, ...
    Encore une fois peut-être je manque de références pour l'apprécier correctement, mais s'il faut avoir lu les nouvelles ou vu les films pour comprendre la BD, il y a un couac aussi...