Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

L e 3 mai 1968, la tension monte d’un cran à la Sorbonne. Ce sera le point de départ d’une insurrection de moins en moins pacifique, laquelle durera un mois. Le président Charles de Gaulle est partisan de la ligne dure, mais personne n’écoute le vénérable, notamment son premier ministre Georges Pompidou qui souhaite adopter une attitude conciliante. La grogne prend cependant de l’ampleur. Après les universitaires et les lycéens, les ouvriers entrent dans la parade. Des barricades sont érigées dans les rues et les autorités sont débordées. La ville est paralysée et débutent les pénuries, particulièrement celle de carburant. Le général finira par dissoudre l’Assemblée nationale, prononcera une allocution rassembleuse, puis approvisionnera les postes d’essence afin que tous puissent profiter du congé de la Pentecôte. Et comme par magie, tout reviendra à la normale.

Patrick Rotman est d’une certaine façon le biographe officiel de mai 68. Après avoir publié des ouvrages et réalisé un film sur le sujet, il livre cette fois son propos sous la forme d’un roman graphique. Privilégiant une approche chronologique, il relate les épisodes les plus significatifs. L’historien expose l’argumentaire des étudiants, essentiellement porté par le témoignage d’un jeune homme studieux, probablement lui, dont la trajectoire épouse celle du soulèvement. A priori insensible aux revendications, il entend l’argumentaire, participe aux émeutes, constate que la récré est terminée, puis retourne sagement en classe.

En contrepoint, le projet fait large place aux tergiversations des politiques. L’auteur a d’ailleurs accompli une solide recherche et mené de nombreuses entrevues pour comprendre et expliquer les prises de position de l’appareil gouvernemental et celles des forces policières. Il donne ainsi accès aux officines du pouvoir pour mieux offrir à ses lecteurs un point de vue complémentaire et éclairant sur les perturbations.

Au final, l’entreprise apparaît remarquablement équilibrée. Il n’y a pas vraiment de gagnant ou de perdant ; en fait, il y a surtout une société qui change à la vitesse grand V et, de part et d’autre, des belligérants dépassés par les événements.

Les illustrations de Sébastien Vassant se mettent au service du discours. Discrètes et efficaces, elles vont à l’essentiel pour situer les lieux de l’action et représenter les principaux intervenants. Quelques figures disparues de l’actualité depuis longtemps sont parfois difficiles à reconnaître, même si elles ont été présentées lors de leur première apparition (peut-être aurait-il utile de proposer un lexique imagé). Dans l’ensemble, son travail de style « dessin de presse » joue bien son rôle d’acteur de soutien.

À quelques semaines du jubilé de la crise sociale qui a marqué la fin des années 1960, La veille du grand soir constitue un excellent exercice de vulgarisation.

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Mai 68 - La veille du grand soir

  • Currently 3.80/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (5 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.