Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Godman 1. Au nom de Moi

26/04/2018 2725 visiteurs 6.5/10 (2 notes)

L es temps ont changé. À une époque, Dieu fumait des havanes. Aujourd’hui, il est plus bière et pétard. Il faut dire qu’il en a gros sur la patate de toutes ces histoires de croyance et de vénération. De plus, c’est vrai, ils sont passablement casse-bonbon ces hommes et leurs éternelles demandes et autres prières. Lâchez-lui un peu la grappe et prenez vos responsabilités ! Ce n’est pas marqué tout puissant dessus… ah... euh, si en fait.

Y a pas de miracle, Dieu point zéro, Sacré Jésus et maintenant Godman, l’omniscience semble inspirer les bédéastes. Jonathan Munoz a choisi la voie de la satire sociale et générationnelle pour nourrir son scénario. Dieu, après avoir été un enfant star lorgné par toutes les télévisions du monde, a grandi et est devenu un ado rebelle qui n’a que faire de toute cette attention. Il broie son spleen à coups de bibine en essayant de choper de la caille, sans grand succès évidemment. Une série de quiproquos et de malentendus vont l’obliger à sortir de sa torpeur et à interagir avec cette race humaine si irritante.

Habilement construite, l’histoire entraîne le lecteur dans les rues d’un New York façon Spiderman parfaitement croqué. L’endroit et sa faune si typique permettent au scénariste d’illustrer certains travers contemporains (la starification à outrance, les selfies, etc.). Parfois un peu répétitive, la narration s’avère néanmoins bien pensée et les personnages, le héros en particulier, finement campés. L’humour omniprésent joue au premier abord sur l’énorme et le décalage avant de devenir quasiment cynique au fil des pages. Les dindons de la farce ne se révèlent pas toujours ceux à qui on avait initialement pu penser.

Intelligent, burlesque et brouillon par moments, Au nom de Moi surprend et séduit. Un peu à la manière du clan Jouvray dans Lincoln, Munoz propose là un « évangile » grinçant, explosif et hilarant.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.5

Informations sur l'album

Godman
1. Au nom de Moi

  • Currently 2.33/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.3/5 (3 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.