Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Marzi 1. Petite carpe

09/06/2005 9080 visiteurs 6.6/10 (9 notes)

A nnées 1970. Marzi est une petite fille de Pologne, lorsque celle-ci était bien plus loin de nous qu’aujourd’hui, de l’autre côté du Mur.

Six cases par planche, une économie de bulles, rarissimes, une voix off qui égrène des souvenirs d’enfance organisés en courts récits. La construction de ce premier album n’est pas austère, elle est en phase avec le sujet et l’époque. Le quotidien, c’est les files d’attente interminables aux portes des magasins d’Etat et les bons d’approvisionnement. C'est aussi les villes où l’habitat collectif occupe l’espace laissé vacant par les industries et, plus loin, les campagnes où les fermes et les exploitations n’ont pas changé depuis quarante ans. Heureusement, il y a aussi les joies simples des enfants. Qui s’amusent à faire des farces, à embêter les voisins, à trembler devant ce qui est inconnu quelle que soit sa nature (les animaux de la ferme, la religion omniprésente dans le pays etc.) et bien sûr à découvrir le monde avec leurs grands yeux. Comme ceux de Marzi. Le ton est parfois grave. Mais pas trop. Il est parfois souriant et léger. Mais pas trop non plus. La vie était comme ça.

La rigueur imposée pour la forme n’engendre pas l’ennui grâce aux angles de vues et aux perspectives choisies par Sylvain Savoia. Ses vignettes illustrent parfaitement le discours tout en s’offrant le luxe d’être souvent en léger contretemps par rapport à l’action décrite, pour nous permettre d’en voir « un peu plus » que dans un journal intime. C’est une réussite. Au contraire d’un tic agaçant qui impose de supprimer le « ne » dans certaines phrases pour coller au langage enfantin alors que le propos est sérieux et les mots choisis appartiennent au registre des adultes (le passage Certaines fêtes tombent à l’eau par exemple).

Marzi va grandir, l’adolescente connaîtra la chute du Mur et viendra faire ses études en France dans les prochains tomes de la série. Et nous serons là pour l’accompagner.

Par L. Cirade
Moyenne des chroniqueurs
6.6

Informations sur l'album

Marzi
1. Petite carpe

  • Currently 4.11/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (55 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 03/12/2020 à 13:18:55

    Marzi raconte les chroniques d'une petite fille de 7 ans dans la Pologne des années 80. C'est franchement bavard par moment et il ne se passe pas grand chose au milieu des ces blocs d'HLM où les familles étaient entassées.

    Cependant, l'intérêt de ce récit est ailleurs. On ressent les émotions et le manque cruel de ce peuple obligé de faire de longues queues devant les magasins dans les nuits glaciales pour pouvoir tout simplement nourrir leurs familles. On ne se rappelle déjà plus que c'était comme cela la Pologne du régime communiste. Cela fait du bien de restituer les choses telles qu'elles étaient à l'époque.

    L'histoire des oranges ainsi que les déconvenues de Marzi m'ont particulièrement ému sur la dureté de la situation. L'auteur donne quand même un peu de légèreté à l'ensemble de son récit autobiographique.
    Bonne surprise: cette série vient d'être sélectionnée pour concourir à Angoulême en 2009 ce qui est quand même un signe de reconnaissance du travail accompli par l'auteur.

    mallory Le 22/12/2007 à 00:17:24

    La série doit parcourir trois différentes périodes de la vie de Marzena Sowa : l'enfance, l'adolescence et les débuts dans l'âge adulte. Ce premier tome, Petite Carpe, est dédié à l'enfance. Le récit est autobiographique, basé sur le témoignage et, dans sa démarche, fait beaucoup penser à Persépolis de Marjane Satrapi.

    Marzi, une petite fille de 7 ans, regarde le monde normalisé par le stalinisme avec ses yeux d'enfant. Elle vit dans une HLM de la ville industrielle de Stalowa Wola, et aime par dessus tout l'aventure et le mystère.

    Intégralement raconté sous forme de voix off, ce quotidien polonais vu par les yeux d’une enfant ne cherche à véhiculer aucune idéologie politique. Toutefois, on ne peut s’empêcher de constater le fossé entre le système de pénurie permanente de l’époque (c’était il y a à peine 20 ans…) et notre économie de marché « européenne » d’aujourd’hui.
    Le rythme n'est certes pas rapide, mais l'histoire se déroule tendrement comme la vie de Marzi et on se prend au jeu de ce regard d'enfant, plein de douce naïveté, sur un monde dont on sait ce qu'il a été.

    edgarmint Le 06/10/2005 à 19:33:19

    Cette chronique de la Pologne des temps durs est agréable à lire (de la France des temps durs!!! Non, là j'ironise et la lecture de cette BD peut remettre bien des choses à leur juste place).

    Le dessin est sans génie mais a un certain style qui lui est propre et est sympa.

    La Pologne vue par l'oeil d'une petite fille, voilà qui rend cette BD de mon point de vue particulièrement intéressante, car elle en devient accessible aux enfants (à nous de leur expliquer certaines subtilités). Ne serait-ce qu'un peu d'histoire/géographie : "c'est où la Pologne ma fille" "c'est là ou est né le pape mon père (NDLR :l'ancien)" "Bien ma fille, mais ce n'est pas le tout..."

    Une BD à faire partager aux enfants... A lire en famille.