Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Deux cons 2. Les Ducon & Ducon

16/04/2018 554 visiteurs 6.0/10 (1 note)

A près quelques albums exotiques et autobiographiques, Tronchet retourne à ses premières amours avec une suite aux Deux cons sobrement intitulé Les Ducon & Ducon. Titre sans appel, rictus ébahis de circonstance et gag abyssal en primeur, l’homme de Béthune semble en forme et annonce le programme dès la couverture.

Le Nord-Pas-de-Calais s’appelle maintenant Les Hauts de France, l’humour du créateur de Jean-Claude Tergal est resté le même. Ode plus ou moins bienveillante à l’idiotie, exploration sans pitié de la pensée cartésienne chez les déficients intellectuels et simple plaisir du bon mot, le scénariste a gardé une plume bien acérée. Oui, il vogue dans des sillons déjà moult fois retournés pas ses soins que ce soit dans les tribulations d’un célèbre aventurier d’appartement ou les débâcles successives des Damnés de la Terre associés. Résultat, certaines situations commencent à sentir la redite. Heureusement, il arrive souvent à trouver une chute ou une remarque nouvelle pour boucler ses récits. Tel un mélomane récitant infatigablement ses gammes, la mélodie est reconnaissable, un peu répétitive par moments, mais toujours agréable à retrouver.

Si le propos sent bon une certaine nostalgie, la manière a bien évolué. Le dessinateur a atteint une maîtrise impeccable de la couleur directe. De lâché et parfois hésitant à ses débuts, le trait est à présent précis, presque nerveux. Le découpage a suivi une trajectoire identique et est devenu, là aussi, précis et parfaitement en place. Dans le même temps, le style n’a pas bougé et est immédiatement identifiable. Tronchet démontre désormais une maturité technique impressionnante.

Rigolo, d’une bêtise sans fond et malgré tout jouissif, Les Ducon & Ducon échoue inlassablement à réinventer la roue ou le fil à couper le beurre. C’est tant mieux, c’est comme ça qu’on les aime !

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Deux cons
2. Les Ducon & Ducon

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.