Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

À la fin des années 1960, Jean-Marc Rochette voue un culte à Chaïm Soutine, un peintre dont il admire l’œuvre dans un musée grenoblois. Le garçon a d’ailleurs un petit talent pour le dessin, mais réticent à l’autorité, il refuse de se laisser guider. C’est un peu par hasard qu’il croisera Sempé (pas l’illustrateur, un autre), qui l’initiera à l’escalade. Pendant quelques temps il croit que son destin est de devenir guide. Il réalise tout de même que s’il veut relever de nouveaux défis, ce sera au prix de risques de plus en plus importants. Autour de lui les accidents et les morts se multiplient d’ailleurs.

Le récit coécrit avec Olivier Bocquet est un conte initiatique. À l’aube de sa vie adulte, l’adolescent cherche sa voie, tourne le dos à la famille et se mesure à l’adversité, laquelle adopte la forme d’une collection de sommets à escalader de toutes les façons. Pour le non-initié, rien n’est plus semblable à une paroi rocheuse qu’une autre paroi rocheuse. Dans cet album, le héros en attaque pourtant plusieurs. Le lecteur pourrait craindre l’ennui dans ce copieux livre de 300 pages, mais c’est sans compter sur le sens du rythme des scénaristes qui excellent à mettre en scène les tensions, les doutes, les peurs et les joies des trompe-la-mort. Le bédéphile apprécie par ailleurs de voir doucement se préparer la carrière artistique du protagoniste qui fleurette avec la rédaction de L’Écho des savanes, avant de recevoir une proposition d’un certain Jacques Lob.

Les hauteurs et les grands espaces inspirent visiblement l’artiste. Alors que le créateur russe est obsédé par le rouge, ce sont le bleu et le blanc qui caractérisent le coup d’œil du personnage principal lorsqu’il trône sur les pics enneigés. Son trait, nerveux et presque sévère, traduit l’environnement hostile qu’il affronte. L’ouvrage propose du reste une abondance de cases verticales, lesquelles dévoilent des points de vue quasi subjectifs, généralement en contre-plongée lors de l’ascension, et en plongée au moment de la descente.

Un joli livre que Renaud aurait pu résumer ainsi : « C’est pas l’homme qui prend la montagne, c’est la montagne qui prend l’homme, tatatin. ».

Par J. Milette
Moyenne des chroniqueurs
7.7

Informations sur l'album

Ailefroide Altitude 3954

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (6 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    MediathequeMonaco Le 03/08/2018 à 15:17:27

    Jean-Marc Rochette, nous le connaissons pour cette BD mythique « Le Transperceneige » qui est souvent considérée dans le « top 10 » de l’histoire de la bande dessinée, comme l’une des plus grandes…
    Il dessine ici une œuvre autobiographique splendide dans laquelle il raconte sa jeunesse à Grenoble et sa passion pour l’alpinisme qui le destine de prime abord au métier de guide de haute montagne. Roman graphique initiatique, sur la « grimpe », mais aussi sur le devenir adulte et les choix de vie. Beaucoup de réussite aussi bien dans la construction du scénario que dans les dessins qui, avec une colorisation particulière, sont vraiment magnifiques. Que l’on soit amoureux des montagnes, alpiniste ou bien simplement lecteur curieux aimant les beautés des œuvres d’art ce livre s’adresse à tous.
    Nathalie - Médiathèque de Monaco

    Hal_Solo Le 09/05/2018 à 18:15:02

    Superbe récit sans concession que le dessin dur sert parfaitement, à défaut de mettre en valeur la beauté des Écrins.

    Il touche quiconque s'est épris de la montagne, mais je pense qu'il parle aussi à tous.

    Yovo Le 10/04/2018 à 22:35:22

    "Ailefroide" est une lecture passionnante même sans y connaitre quoi que ce soit à l’alpinisme – c’est mon cas.
    Cet album autobiographique est construit sur l’enchainement de scènes courtes, souvent d’escalade, ce qui permet d’avaler les presque 300 pages sans temps mort car l'ensemble cultive un sens aigu de la dramaturgie et du suspense. Cette écriture particulièrement efficace fait écho aux décors : aride, sans emphase dans les descriptions, sans pathos dans les sentiments; les mots sont justes, secs et frappants. L’osmose est ainsi parfaite avec le dessin réaliste et buriné de Jean-Marc Rochette, sans fioriture tape à l’œil mais réalisé avec une science du cadrage et de l’impact, à l’image de la couverture.

    Du sinistre internat grenoblois des années 70 au "Transperceneige", l’itinéraire austère d’un surdoué qui a gravi sa propre montagne pour atteindre son sommet. Un récit d’apprentissage puissant, à la fois atypique et universel. Un grand roman graphique.