Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Soda 12. Code Apocalypse

03/06/2005 18719 visiteurs 7.7/10 (9 notes)

I mpliqué accidentellement dans la mort d’un criminel mineur, blessé lui-même, Soda se trouve recruté bien malgré lui par une mystérieuse agence gouvernementale qui lui demande « d’éliminer » des cibles gênantes. Dans la lignée de Prières et balistique, un épisode noir et cynique…

L’idée de départ était étonnante : faire un polar teinté d’humour noir avec un graphisme typé Spirou. C’était il y a déjà 18 ans ( !) et Soda s’imposait d’emblée comme une série inclassable. Gazzotti a ensuite rapidement remplacé Warnant au dessin, sans que l’esprit en souffre, et peu à peu Tome a proposé des histoires plus sombres, densifié ses personnages en les rendant parfois même cyniques ou désabusés tout en conservant l’humour.

Tantôt brillant, drôle, provocateur, audacieux, ce scénariste est avant tout doué pour raconter des histoires. Il est clair dans Soda que l'intrigue passe désormais au second plan derrière les personnages ; l’utilisation fréquente de la voix off met d'ailleurs constamment l'accent sur leurs sentiments troublés. Pour autant, Tome n’oublie jamais d’apporter un soin particulier à la narration, aux ambiances, aux dialogues. C’est plus que jamais le cas dans Code Apocalypse : le décor étant bien planté, il s’attarde sur les états d’âme de Soda et sa relation particulière avec Linda, promue ici en couverture de l’album. L’ensemble est maîtrisé comme toujours mais cet aspect est sans doute le plus réussi, ce qui en fait l’un des albums les plus intéressants de la série.

Gazzotti est toujours aussi efficace au dessin. Découpage impeccable, trait souple et précis, la lassitude qui semblait l’animer au point d’envisager l’abandon de la série ne transparaît nulle part. Il a d’ailleurs confirmé son intention de continuer, pour le plus grand plaisir des nombreux fans du policier solitaire. Ceux-ci sont en général exigeants, et ne devraient pas être déçus par cette cuvée remarquable. A consommer sans modération…

Par M. Antoniutti
Moyenne des chroniqueurs
7.7

Informations sur l'album

Soda
12. Code Apocalypse

  • Currently 4.18/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (171 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Halnawulf Le 11/08/2014 à 12:48:52

    Crée en 1987 par Philippe Tome et Luc Warnant, remplacé après 2 albums par Bruno Gazzotti avec un dessin plus rond, plus cartoon, un trait moins sec, Soda est revenu en 2005 avec un 12° album accouché dans la douleur puisque le dessinateur a du réclamer les dernières pages du scénario en assignant Tome en justice avant qu'une solution à l'amiable soit trouvée in extremis.

    "Code Apocalypse" confirme la veine de plus en plus noire prise par la série depuis le volume précédent où déjà Soda flirtait avec le ras le bol et la tentation de se retirer avec un joli magot. Son dégoût s'accentue encore alors même que les services secrets tente de le manipuler pour faire de lui un tueur. Cette tournure ne ternit qu'à peine le plaisir de retrouver David Solomon.

    Depuis déjà presque 20 ans, Tome, quand il veut bien abandonner la lucrative et ronronnante franchise du Petit Spirou, revisite ses classiques cinématographiques en transposant les intrigues de films comme "Sister Act", "Lone star" ou encore "Magnum force" dans l'univers de Soda avec l'appui du des dessins souples, efficaces et dynamiques de Gazzotti.

    A titre personnel, mes 3 albums préférés sont "Délivre-nous du mal" (n°9) qui nous entraînent dans le passé du père de David, Shérif d'une petite ville, mort dans l'exercice de ses fonctions, "Lève-toi et meurs" (n°7) qui met en scène un policier psychopathe prêt à tout exercer une vengeance et "Lettres à Satan" (n°2) qui nous raconte les premières années de Soda à New York, avant son entrée dans la police, au prise avec une série de meurtres mystérieux liés à un écrivain.

    En vous plongeant dans le quotidien du 13° precinct, vous retrouverez une atmosphère digne de NYPD Blues et une galerie de personnages attachants et complexes dans un univers qui explore les codes du polar urbain, entre action, violence, humour et introspection, loin de tout manichéisme.

    Fantasy30 Le 16/09/2012 à 00:08:33

    Avis sur les 12 tomes:
    Une série puissante, nerveuse et articulée comme les meilleurs polars!!!
    Les personnages sont attachants, le cadrage superbe...
    Les tomes 11 et 12 approfondissent la psychologie des personnages...
    Bref une série menée de main de maître (sans jeu de mot...) et qui mérite le détour.
    9/10

    Oncle Hermes Le 04/01/2012 à 16:31:12

    Ce 12e album fait prendre un tour particulièrement politique à la série, que l'on peut s'attendre à voir confirmer pour la suite, avec la double annonce d'un scénario de Tome inspiré par les attentats du 11 septembre - et de la désapprobation de Gazzotti, jetant l'éponge. Pour ce qui apparaît rétrospectivement comme sa très probable dernière participation à la série, le dessinateur livre une fois encore un travail remarquable. Mais côté scénario, malgré des passages très réussis, il y a de quoi rester un peu de marbre devant les théories du complot développées ainsi qu'une construction par moments un peu bancale.

    trashguy Le 30/01/2008 à 01:52:37

    Décidément j'adore ce personnage ! Gazzotti a su donner du reliefs à ses personnages au fil des volumes et je lui en tient grès , alors certes l'histoire est abracadabrante, oui certains critiquent une violence montante (depuis déjà 3 ou 4 tomes) mais au final on en veut encore... Malheureusement 2 ans et demi et pas d'autre Soda à l'horizon, je ne puis qu'espérer connaitre la suite de "l'idylle" Soda/Tchaikowsky et enfin savoir pourquoi cette main n'a que trois doigts !!!

    le spectre Le 17/12/2007 à 22:54:19

    Une série à posséder absolument. Les deux premiers tomes ne sont pas pour moi les meilleurs et le dernier décline un peu. Toutefois le personnage est excellent les scénarii formidables.

    Christophe C. Le 29/11/2006 à 17:25:39

    Bon album mais pour moi ce n'est pas le meilleur. Certes le personnage de Soda reste fidèle à lui même et l'ambiance est géniale mais l'intrigue est un peu rapidement traitée à mon goût. Elle aurait méritée plus de développement au lieu des quelques raccoursis présents qui gachent un peu tout. Celà reste quand même un bon album à lire.

    philippe_grenier Le 23/03/2006 à 21:10:16

    Enfin! Le douxième album de Soda. Il va sans dire que cet album était fort attendu du public, après un attente de plus de trois ans après la parution du onzième et précédent tome, "Prières et ballistique".

    En guise de nouveauté, nous découvrons ici un côté un peu plus humain de l'agent Solomon, grâce au sort qu'il subit en début d'album, et de plus, Tome nous présente une nouvelle dimension dans l'histoire, avec la présentation d'un aspect agent-secret au sein de la lignée classique NYPD. Je limite volontairement les détails afin de ne pas vous gâcher les surprises!

    Bruno Gazzotti, toujours égal à lui-même, nous offre cette fois-ci ce nouveau tome avec la collaboration d'Olivier Labalue au dessin. Nous prépare-t-il une douce transition de la série vers les mains d'un nouvel artiste afin de consacrer son temps à d'autres projets? Avec la parution récente du premier tome de la série "Seuls", c'est effectivement un scénario envisageable.

    Cet album, tout comme les autres précédents, fut un plaisir à dévorer et constitue une valeur sûre pour tout acheteur sélectif de bandes dessinées.