Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

A lbum choral à cinq voix, la dernière production des éditions Tapages nocturnes offre une variation féminisée du désir.

Délaissant résolument le registre du hard pour une approche plus onirique du corps à corps amoureux, Marie Avril, Megan Rose Gedris, Niki Smith, Marine Tumelaire et Ariel Vittori associent leur trait au fil de sept nouvelles dessinées à l’érotisme varié. Du pinceau du maître au fruit défendu, du parfum de l’interdit au regret de ne pas avoir osé, chacune d’entre elles livre un fantasme dans des registres graphiques contrastés qui font écho au caractère protéiforme de la fantasmagorie érotique. Loin de toute considération analytique, les auteures puisent leur inspiration plutôt dans le répertoire de l’attirance intellectualisée que dans celui la concupiscence sans retenue. Dès lors leur travail relève de l'exercice de style où la diversité des genres donne à la performance une légère dimension artistique.

Si Quelques pincées de désir est à réserver, selon la formule consacrée, à un public « averti », il n’empêchera cependant nullement de dormir, mais sera peut-être l’occasion de doux rêves…

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
5.5

Informations sur l'album

Quelques pincées de désir

  • Currently 3.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.0/5 (1 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 27/08/2020 à 19:53:03

    Dans la même collection que Phantasia à savoir Tapages Nocturnes, on trouve quelques pincées de désirs. Je dois dire que ce titre m'a plutôt bien convaincu bien que cela soit assez irrégulier.

    En effet, nous avons 7 nouvelles différentes réalisées par 5 autrices totalement différentes : Marie Avril et Marine Tulmelaire (France), Megan Rose Gedris (USA), Niki Smith (Allemagne) et enfin Ariel Vittori (Italie). C'est un regard érotique féminin et pour le moins très intéressant avec une vision positive du corps et de la sexualité.

    J'avoue avoir totalement craqué pour le travail de Marine Tumelaire qui dessine les corps presque à la perfection : voir « So real » ou encore « Lien végétal » qui donne à réfléchir. On regrette presque qu'il n'y ait pas un ouvrage entièrement réalisé par cette dernière qui enseigne d'ailleurs le dessin d'observation dans une école de cinéma de la région parisienne après avoir mis en couleur le travail de nombreux auteurs pour Dargaud.