Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Nains 10. Abokar du Bouclier

19/02/2018 3103 visiteurs 7.0/10 (1 note)

A bokar est un seigneur guerrier intraitable : peu importe le coût financier, matériel, écologique et même humain, s'il faut gagner un combat, tous les moyens sont bons et nécessaires. Comme d'habitude lors des réunions, il a dû secouer ses généraux timorés et les ingénieurs étroits d'esprit en leur expliquant les bases de la stratégie militaire. Dommage que le seul qui ait oublié d'être bête soit un boîtard. En effet, à cause de son handicap, son premier capitaine n'arrivera jamais à un rang supérieur. Celui-ci vient justement de quitter la tente, il était temps. Abokar aurait eu du mal à cacher cette fichue maladie qui a déjà emporté son grand-père dans des conditions humiliantes. La tremble-pierre, le seul adversaire contre qui il ne peut rien faire. S'il veut finir dignement, cela se fera sous le fil de l'épée du chef ennemi, mais il n'est pas si facile de mourir...

En charge de la série depuis ses débuts, Nicolas Jarry procède dans ce dixième tome un peu différemment en offrant une narration à double voix : le héros malade et son second, infirme. Ce duo, loin d'être bancal, permet de faire se côtoyer deux intrigues solides qui se rejoignent dans un dénouement tragique. Afin d'illustrer l'adage «l'ennemi de mon ennemi est mon ami», des alliances éphémères se constituent, alors que des dissensions internes déchirent la population de petite taille. Cette histoire sombre et pessimiste fait écho au monde contemporain, pollué par le pouvoir égoïste de l'argent et l'influence de la religion.

Nicolas Demare possède un style un brin caricatural qui sied fort bien à la morphologie naine. Le découpage, assez serré, propose des planches aux cases souvent nombreuses, néanmoins, le résultat bien agencé n'entrave pas la fluidité de la lecture. Au final,sans de démarquer de façon particulière, la partition graphique s'avère de qualité tout à fait satisfaisante.

Abokar du bouclier démontre de manière dramatique que le courage ne s'exprime pas que sur un champ de bataille mais aussi et surtout, face à soi-même.

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Nains
10. Abokar du Bouclier

  • Currently 4.41/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (17 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    jojo74 Le 25/02/2018 à 18:49:46

    un bon album mais un cran en dessous de Tiss. je fais partit de ceux qui trouvent qu'il y a un peu trop de texte, cela nuis à la lecture (c'est mon avis) , un peu moins ce serait top!

    kingtoof Le 08/02/2018 à 06:42:23

    Un bon livre de batailles.
    Des nains possédant une magie noire ancienne survivent à la limite du monde connu. Une des missions de l'ordre du Bouclier est de veiller à ce que le mal ne se répande pas sur les terres du Nord. Grâce, notamment, à un grand mur, cela ne vous rappelle pas quelque chose...?

    Dunyre Le 29/01/2018 à 20:17:41

    Encore une fois, on retrouve un album de qualité dans cette série. Un cran au-dessus d'Elfes de mon point de vue.

    Dans cet opus, le grand seigneur de Guerre Abokar (entraperçu lors du tome 5, sur Tiss du bouclier) est en proie à des doutes, du fait d'une maladie dégénérescente.
    L'autre protagoniste important, Dohan, le frère boiteux de Tiss, est également en proie à des questionnements intérieurs.

    Les séquences sont tantôt profondes, lors des moments d'introspection, tantôt très intenses lors des combats.

    Le dessin est net, propre et sans fioriture. Les décors sont vraiment très jolis.

    Il y a, comme pour tous les albums de Nains, beaucoup de texte. Cela ne me gêne pas du tout, mais certains pourraient trouver à y redire.

    Pour ma part, je ne peux que persister et signer !