Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Q u'est-ce que le fils du Ministre de l'Intérieur et un vieil arsouille mis au placard par sa hiérarchie ont en commun ? Pas grand-chose... Pourtant, Caillaux et l'Écluse, cette belle paire d'inspecteurs, vont devoir faire équipe pour retrouver l'assassin de Marc Grappa, un assembleur à l'ascension aussi fulgurante que gênante. Et tandis que les deux policiers apprennent à se connaître et essaient d'avancer, le reste du commissariat s'active pour résoudre une affaire bien plus inquiétante.

Pour sa première incursion dans le neuvième Art (il a scénarisé À la recherche du dragon rouge, sorti en novembre 2016 chez Little Urban), Frédéric Bagères a choisi une valeur sûre : l'intrigue policière. Pour ce faire, il mélange les genres avec bonheur : polar historique, comique et éléments de whodunit. L'humour tient autant dans la galerie de personnages hauts en couleurs que dans les dialogues. S'appuyant sur un duo, certes dépareillé mais classique dans sa forme (l'ancien aux méthodes vieille école un rien blasé et le jeune plein d'entrain ouvert aux techniques modernes), le scénariste a choisi pour cadre le Paris des années dix. En plus d'un décor Belle-époque qui renvoie immédiatement à la série TV Les brigades du Tigre (L'Écluse rappelle Marcel Terrasson/Pierre Maguelon tandis que Caillaux a des allures de Gustave Pujol/Jean-Paul Tribout), cela offre l'occasion de s’appuyer sur un champ lexical imaginé, amusant et savoureux. Alors que l'ensemble des flics parisiens traque un tueur en série violent et spectaculaire, les compères plongent dans le milieu de la restauration et du vin pour résoudre un meurtre. Rondement menée, même si pas toujours réaliste, l'histoire n'en demeure pas moins prenante et immersive. L'auteur sème quelque indices mais bien malin celui qui découvrira le fin mot de la double traque avant la révélation - elle aussi plutôt drôle. Amenée de façon un peu brutale, elle pourra être jugée facile et ne pas emporter une adhésion totale, mais le traitement et le ton de l'ensemble suffisent à passer un bon moment avec cet album.

L'originalité ne tient pas seulement à l'écriture de Frédéric Bargèse, elle revient aussi (et surtout) au graphisme atypique de David François. L'amiénois au trait expressionniste livre soixante-deux planches de toute beauté. Comme pour Un homme de joie, un dessin plein de vitesse et de mouvement mais aussi des teintes surannées (pour lesquelles il est aidé par David Perimony) pour de belles ambiances, sont les axes sur lesquels il s'appuie. Jouant sur le découpage pour accentuer la tension (comme lors de l'interrogatoire des frères Chartier) ou la forme des phylactères (rondes comme des barriques page 19 ou à cheval sur l'espace inter-iconique page 25) pour souligner les informations divulguées en plus de coller à la narration. Un parti-pris surprenant pour qui ne connaît pas le style de l'artiste, mais maîtrisé et abouti.

Malgré quelques légers défauts, Le Vendangeur de Paname n'en est pas moins plaisant de bout en bout, autant visuellement que scénaristiquement. Au point d'espérer revoir le duo dans une nouvelle enquête !

Lire la preview.

Par M. Moubariki
Moyenne des chroniqueurs
6.3

Informations sur l'album

Le vendangeur de Paname

  • Currently 4.22/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.2/5 (9 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    copkil Le 04/02/2018 à 21:16:04

    Le dessin "particulier" et presque approximatif, qu'on aime ou pas, ainsi que les couleurs douces et proches du pastel, donnent toute la dimension et la force à cette bd.
    L'histoire ou plutôt l'enquete menée par ces deux flics que beaucoup de choses opposent au début de l'ere du 36 quai des Orfevres, reste somme toute banale. En revanche, la chute, et la façon dont ces deux anti-héros parviendront à résoudre cette affaire, vous surprendra.
    Un premier album particulierement reussi.