Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Deux ans de vacances 1. Chapitre 1/3

12/02/2018 1218 visiteurs 6.0/10 (1 note)

G enre très populaire tout au long du XIXe siècle, « les robinsonades » (appelées ainsi en référence au célèbre roman de Daniel Defoe) auront servi à plusieurs reprises d’inspiration à Jules Verne : L'Île mystérieuse (1872), L'École des Robinsons (1882), Seconde Patrie (1900), etc. Idée post-romantique dans l’air du temps, l’homme moderne se retrouve seul ou en groupe face à la nature sauvage et doit se débrouiller pour la dompter et survivre. Deux ans de vacances (1888) reprend à la lettre ce postulat en se focalisant sur une bande d’adolescents – le public cible de l’éditeur Hetzel - échoués quelque part dans le Pacifique Sud. Ajoutez-y un soupçon de rivalité américano-anglaise et, surtout, franco-britannique d’avant l’Entente Cordiale et vous obtenez un grand moment de détente éducative. Pour ce qui est du réalisme et de la psychologie, il faudra attendre 1954 et le terrible Sa Majesté des Mouches de William Golding. Pour l’instant, place à l’aventure !

Frédéric Brrémaud, Philippe Chanoinat et Hamo proposent une adaptation en trois tomes. Tout en conservant le cœur du récit, les scénaristes ont modernisé les dialogues et resserré le déroulement des événements. Un naufrage, une rapide présentation des rescapés et l’installation débute. Le propos est bien en place, le rythme soutenu – sans doute un peu trop - et les bouilles sympathiques. Si la réalisation est soignée – mise en couleurs, décors, etc. -, celle-ci manque drastiquement de personnalité sur la longueur. Le dessinateur offre une copie parfaite en terme de lisibilité, mais très lisse et guère excitante narrativement. Dans un sens, cette version dessinée de Deux ans de vacances fait parfaitement perdurer la vertueuse mission pédagogique des créateurs du Magasin d'éducation et de récréation, revue dans laquelle celui-ci a été publié initialement en feuilleton il y a près de cent cinquante ans.

En résumé, l’exercice est réussi et globalement respectueux du texte original. L’album remplit donc son rôle et, malgré une allure trop policée, devrait séduire les jeunes lecteurs attirés par le grand large.

Par A. Perroud
Moyenne des chroniqueurs
6.0

Informations sur l'album

Deux ans de vacances
1. Chapitre 1/3

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    kurdy1207 Le 22/02/2018 à 08:48:36

    Le célèbre roman « Deux ans de vacances » de Jules Vernes bénéficie ici d’une superbe mise en images grâce à cette BD pour la jeunesse. Remonte alors plusieurs bons moment de mon enfance : la série télévisée de 1974 et un peu plus tard le roman que j’avais dévoré tellement le vent de l’aventure y est présent. J’ai d’ailleurs pu le relire l’année dernière grâce à mon plus jeune fils qui a eu à le résumer lors de sa 6ème.

    Je ne vais pas faire un résumé de cette histoire tellement connue mais la lutte de pouvoir entre le « snob » anglais Doniphan et le jeune français Briant est très bien représentée. C’est le jeune américain Gordon qui va hériter du titre de chef pour éviter les tensions. Découverte de l’île, construction d’un abri, mise en place d’une basse-cour, chasse, voilà ce que nous offre ce premier tome. Nous avons aussi droit à la découverte des restes d’un ancien naufragé resté vingt années sur l’île sans jamais pouvoir s’en échapper. D’où le grand désespoir qui s’emparer de nos jeune amis.

    Bravo aux auteurs pour cette belle retranscription du roman de Jules Vernes et vivement la suite avec l'arrivée des pirates.