Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Valois 1. Le Mirage italien

22/01/2018 4046 visiteurs 6.7/10 (3 notes)

B lasco, l'Espagnol au cœur brisé par un amour perdu, est contraint par sa famille à prendre la tonsure. Henri de Tersac, jeune damoiseau miséreux n'ayant que son épée à vendre pour survivre, décroche avec peine le poste ingrat de serviteur d'un diplomate. Charles VIII, roi superstitieux et immature, tente de se défaire de la tutelle encombrante de sa sœur, Anne de Beaujeu, en rêvant d'égaler Alexandre le Grand. Trois destins qui se croisent dans une narration en étoile, sur fond de complots politiques complexes, mettant en jeu les grands de cette fin de Quattrocento prêt à sombrer dans un nouveau conflit. Le contexte est posé en douceur, dès les premières planches : la menace que constitue Maximilien d'Autriche réclamant la restitution de territoires, la rivalité entre le pape controversé Alexandre Borgia et son challenger déçu, Julien della Rovere, les querelles intestines au cœur de l’Italie, les intrigues et trahisons au sein même de la famille royale de France. Tous les ingrédients sont en place pour une explosion ravageuse dans une Europe qui sort à peine d'une guerre de Cent Ans.

Après Isabelle, la louve de France, Gloris et Calderon s'attaquent aux campagnes d'Italie de Charles VIII, épisode peu glorieux dont la postérité n'a retenu que le ridicule de la propagation de la syphilis en guise de tribut. Par les yeux du duo antagoniste, Blasco et Henri, qui ne cessent de se chamailler, ils décrivent la mise en place d'un gigantesque jeu de dupes, une toile de cabales digne du contemporain Machiavel, avec multiples acteurs dévoilés au fur à mesure du récit et toute une imbrication d'enjeux diplomatiques, économiques et familiaux. Malgré la complexité du récit, la lecture est facilitée par une progression narrative par briques. La chronique n'échappe pas aux poncifs du genre, avec de courtes évocations érotiques ou de torture qui n'apportent pas grand-chose, à part poser une respiration dans une succession rapide de complots et de violences.

Le dessin s'approche du genre cinématographique, avec un luxe de détails chatoyants des costumes et des décors, alternant les instants de calme et de mouvements brutaux. L'expressivité des personnages est bien rendue, mais aurait pu être poussée plus loin, avec une sensibilité d'acteurs plus crédible. La colorisation réaliste, toute en couleurs chaleureuses, facilite l'immersion.

Un premier tome au scénario dense, qui pose les bases d'une grande fresque méconnue de l'Histoire de France.

Par M. Leroy
Moyenne des chroniqueurs
6.7

Informations sur l'album

Valois
1. Le Mirage italien

  • Currently 4.29/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.3/5 (14 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    jdvenement Le 23/06/2018 à 15:08:10

    BD historique qui s'annonce prometteuse. L'histoire met un peu de temps à démarrer mais c'est normal, l'auteur place tranquillement les personnages. Dessin magnifique. Hâte de lire la suite.

    yannzeman Le 02/02/2018 à 13:17:42

    J'attendais beaucoup de cet album, et je suis resté un peu sur ma faim.

    Graphiquement, c'est beau, y'a rien à dire (sauf que les personnages à l'intérieur de l'album ne ressemblent pas à ce qu'ils sont sur la couverture ! Nadal, Cassel et Belluci ne sont pas reproduit à l'intérieur, allez savoir pourquoi ???).

    Mais par contre, l'histoire est un peu laborieuse à se lancer.
    On a droit au "traditionnel" homme d'Eglise homo (et on ne nous épargne rien, alors que franchement, c'était tout sauf indispensable).
    Et à d'autres passages comme celui-là qui prennent de la place dans l'album et tardent à lancer véritablement l'enjeu de l'album.

    Du coup, on ne comprend où l'auteur veut nous emmener qu'à la toute dernière page ; et on refermer l'album en se disant :
    "ah bin mince, c'est maintenant que ça commence... au moment où ça se termine, c'est ballot !"

    Surtout, je ne suis pas très fan de cette alternance permanente de scènes (roi de France, Pape Borgia, les deux jeunes, etc...).
    En roman, ça passe ; en BD, avec moins de pages par scène, ça ne passe pas.

    Bref, projet qui aurait du donner quelque chose de plus "noble".
    Dans le genre, je préfère ce que nous offre Jarry dans "le trône d'argile" par exemple.

    kurdy1207 Le 31/01/2018 à 08:48:44

    Voici une série bien née. L’histoire se déroule à la période où débute la renaissance en France. Charles VIII est devenu roi de France après la régence de sa sœur. Celui-ci rêve de grandeur et se voit bien partir à la conquête de l’Italie, pays lui-même tiraillé par les conflits internes et les exactions de la famille Borgia.

    Blasco un jeune Catalan et Henri de Tersac un jeune français prêt à mettre son épée au service de qui voudra bien de lui sont entraînés bien malgré eux dans cette guerre. C’est à travers leurs aventures que nous vivons, entre autres, l’antagonisme entre le Pape Alexandre Borgia et Julien della Rovere qui deviendra le Pape Jules II (voir la vision de ce pape donnée par Jodorwsky dans la BD « Le pape terrible »).

    Le graphisme est tout bonnement remarquable et se hisse au niveau du Murena de Dufaux et Delaby. J’ai vraiment été ébloui par la qualité des dessins. Quant à la grande histoire, elle profite bien de la petite histoire de nos deux jeunes héros Blasco et de Tersac. Du très très bon !

    kergan666 Le 28/01/2018 à 16:48:14

    quoi dire d'autre à part superbe!
    il est vrai que j'aime beaucoup Jaime Calderon que je situe au niveau des plus grands comme Delaby ou encore Marini.
    ses dessins sont fluides et précis.
    les expressions des visages particulièrement réussies.
    le scénario quand à lui est à l'avenant dans une période assez méconnue de l'histoire.
    vivement le prochain.

    BASSET Le 28/01/2018 à 09:52:47

    - Cette histoire commence juste après la guerre de cent ans.
    Á travers nos deux héros, Blasco un Espagnol au cœur brisé et Henri de Terssac n'ayant que son épée à vendre pour pouvoir vivre, ils participent tous les deux à la pitoyable campagne d’Italie où tous les grands monarques d’Europe revendiquent leurs droits de posséder un morceau de ce pays.
    - Nous retrouvons Thierry Gloris au scénario. Comme à son habitude il nous montre tout son talent de conteur. En effet, sous fonds de faits historique, il nous raconte l’histoire de deux hommes que le destin a réunis afin de nous évoquer cette triste époque.
    - Comme à son habitude Jaime Calderón Dibujante nous montre une fois de plus son immense talent; les dessins sont tout simplement magnifiques et comme à son habitude le travail est précis, les décors sont stupéfiants, les perspectives impeccables, les personnages sont précis, les expressions des personnages sont incroyables (c’est le point fort de Jaime).
    - Les couleurs sont réussies, elles correspondent parfaitement à l’ambiance générale de la BD.

    - En résumé: une nouvelle aventure avec aux commandes deux artistes d’exceptions. Petit bémol, afin de mieux admirer le travail de Jaime, un tirage en noir & blanc aurait été le bienvenue. Mais quoi qu'il en soit, c'est un album réussi, à collectionner.