Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Lady Killer 2. Les Vices de Miami

15/01/2018 2537 visiteurs 7.0/10 (1 note)

J osie Schuller poursuit désormais son petit business sous le soleil de Cocoa Beach et délègue le nettoyage de ses scènes de crimes… Mauvaise idée, surtout pour une fée du logis comme elle !

Compilant les cinq issues parus chez Dark Horse Comics entre août 2016 et août 2017, ce deuxième volume de Lady Killer signe le retour de Joëlle Jones au dessin et... au scénario.

Autant le dire d’emblée, Les vices de Miami fait dans le trash, l’hyper trash même et il convient d’être un adepte chevronné du second degré pour apprécier, et relativiser, le propos. Derrière une débauche d’hémoglobine et une prédisposition à découper son prochain qui relèverait presque de la psychiatrie, Joëlle Jones s’attaque au rêve américain des fifties dans ce qu’il a de plus cher et de plus sacré. C’est provocant, incongru, improbable dans ses excès… et terriblement jubilatoire. Une sorte d’exercice de style où l’élégance sophistiquée de Josie respecte (faussement) l’esprit, comme le trait, de l’iconographie des publications d'après-guerre (la Seconde !), mais dans un registre qui ferait passer Dexter pour un néophyte !

Faisant fi de nombre d'inhibitions et témoignant d’une certaine propension à la surenchère, Lady Killer ne pose-t-il finalement pas la question existentielle qui mine - une partie - de la gent féminine : est-il possible d’être une tueuse compulsive et une femme équilibrée ?

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Lady Killer
2. Les Vices de Miami

  • Currently 0.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Notez l'album (0 vote)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    thieuthieu79 Le 25/03/2018 à 11:28:51

    Dans la lignée du premier tome, cette suite est au même niveau point de vue scénaristique même si elle offre beaucoup plus de suspens et de rebondissements.
    Notons le changement de dessinateur et de coloriste. Le vrai plus se trouve d'ailleurs sans conteste à ce niveau-là.
    Le dessin est plus affiné plus précis et plus authentique (notamment dans les vêtements) et les couleurs moins flashis, sont d'avantage réalistes (notamment les scènes de nuit).
    Avec cette équipe solide et complémentaire, et avec la direction scénaristique amenée à la fin de l'album, la suite devrai certainement encore monter d'un cran...