Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Le cimetière des Innocents 1. Oriane et l'Ordre des morts

04/01/2018 4784 visiteurs 7.0/10 (1 note)

L es superstitions et autres croyances aveugles ont la peau dure au Cimetière des innocents. Oriane joue avec le feu en haranguant la foule, tentant d'ouvrir les yeux des nombreux crédules sur les supercheries fomentées par l'Église. Autant porter de l'eau à la rivière car seul Jonas l'approuve. Ce jeune chapardeur, également en rébellion contre la religion, cherche la dépouille de son père tué lors du massacre de la Saint Barthélémy afin de ramener une bague à sa mère. Avec son amie téméraire, il va fouiller les catacombes et perturber par la même les plans de trafiquants de reliques. Quand les privilèges sont menacés, la riposte ne s'encombre pas de scrupules car même l'indulgence se monnaie.

Philippe Charlot quitte Le train des orphelins pour une série plus sombre et satirique. Il propose un riche scénario qui joue sur plusieurs tonalités : le parcours initiatique de deux jeunes gens dans un XVIè siècle teinté de magie, éborgnant au passage le catholicisme et ses cabales. Le binôme de héros s'avère rapidement attachant dans sa pureté et sa soif d'idéalisme. L'auteur n'hésite pourtant pas à les malmener, mais ce qui ne les tue pas les rendra plus forts, à n'en pas douter. Les personnages satellites, loin d'être secondaires, restent dans l'ombre en maintenant le doute sur leurs intentions. Captivant d'emblée, ce tome n'a qu'un défaut, celui de faire attendre la suite.

Le lecteur retrouve avec plaisir le style très reconnaissable de Xavier Fourquemin qui renoue ici avec ses premières amours : robes de bure, corbeaux et petites gens ( Alban). L'artiste maitrise en effet le mélange de réalisme et de caricature en accentuant certains traits afin de les rendre comiques, cruels ou attachants. Le rendu expressif possède un caractère très attrayant et vivant. L'univers médiéval, avec ses ruelles, ses églises et ses grottes n'a plus de secret et les décors s'avèrent toujours aussi truculents.

Une odeur d'encens plane sur Oriane et l'ordre des morts qui met en scène un duo éminemment sympathique, embarqué dans une mystérieuse aventure qui les dépasse, pour le moment...

Par L. Moeneclaey
Moyenne des chroniqueurs
7.0

Informations sur l'album

Le cimetière des Innocents
1. Oriane et l'Ordre des morts

  • Currently 3.78/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.8/5 (9 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Erik67 Le 03/09/2020 à 18:50:22

    Il est vrai que le cimetière est rempli de plein d’innocents et notamment en cette période de la Renaissance où vient d’avoir lieu le massacre de la Saint-Barthélemy. Les tensions entre protestants et catholiques sont encore très vives parmi la population alors qu’un nouveau roi Henri IV tente l’apaisement et pour cause (c’est un prince protestant connu sous le nom d’Henri de Navarre).

    L’Eglise a tué des milliers d’innocents. Elle fait malheureusement encore de nos jours des ravages parmi nos jeunes enfants qu’il ne faut jamais laisser sans surveillance et encore moins dans une église par ailleurs non tolérante. Certes, il faut pardonner car ils ne savent pas ce qu’ils font.

    On assiste également à l’emmurement des jeunes femmes au nom de Dieu. Elles sont d’ailleurs chargées de donner la bénédiction au peuple affriolant de ce genre de pratiques barbares. L’héroïne Oriane va malheureusement en faire les frais car il n’est pas bon être la fille d’un apothicaire en ces temps-là car on peut très vite être accusé de sorcellerie et de commerce avec le diable. C’est assez pratique pour se débarrasser des gens un peu gênant car grosse gueule.

    On éprouvera également de la compassion pour le héros, un jeune garçon qui fouille le cimetière à la recherche des ossements de son père tué lors de ce fameux massacre. Bref, l’ambiance un peu mortuaire est véritablement assurée !

    Pour le reste, j’ai trouvé cela assez intéressant car original sur une période un peu méconnue. On entre dans les bas-fonds de la capitale parisienne en ces temps troublés. A noter une accélération du récit dans la dernière partie du premier tome qui donne envie de lire la suite. On ne sera pas déçu par ce diptyque qui réserve de bonnes surprises.

    ALICECOOPER Le 12/02/2018 à 15:12:12

    Il faudra que je revois ma note lorsque je lirai la suite parce que là aussi, d'une, cette bande dessinée est déjà passée aux oubliettes de mon esprit elle n'y a laissé aucune marque, et de deux, je dois y apporter le même commentaire qu'un autre album que j'ai lu : je reste sur ma faim, comment sera là suite? Je reverrai ma note à ce moment là. Les couleurs et les dessins sont supers, pour une introduction c'est bien mais je trouve ça incomplet...

    pipoulou_kgb Le 04/02/2018 à 15:45:00

    Excellents dessins ; scénario prenant développant plusieurs pistes simultanées ; la construction de l'histoire est très très prometteuse ... et une fois fini on "meurt" d'envie de lire la suite !!!!
    Le contexte historico-géographique est passionnant et jamais exploré à ma connaissance en BD.
    J'attends la suite avec impatience prêt à la dévorer !!!! Mais quand arriveront la suite des aventures ???????????!