Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Amorostasia 3. ... et à jamais

22/12/2017 1973 visiteurs 5.0/10 (1 note)

L a pandémie d’amorostasie continue de s’étendre et ce malgré les mesures prophylactiques mises en œuvre par les autorités. L’amour est un mal contre lequel il faut désormais s’immuniser…

À l’évidence le dénouement proposé par Cyril Bonin n’aurait pas pâti de plus de densité et de complexité… plutôt que de sombrer dans les bons sentiments et le happy end général aussi inexpliqué que soudain : le romantisme a ses canons dont il est difficile de s’extraire. Alors soit, ceci permet de stigmatiser les travers d'une époque et de dénoncer la bipolarité d’une société capable d’aduler le soir ce qu’elle vouait aux gémonies le matin même, mais l’ensemble manque singulièrement de passion. L’amour n’est-il que retenue et bienséance à l’image d’un crayonné tout en douceur et en élégance ?

Suite et fin d’Amorostasia dont l’évanescence du trait ne peut faire oublier un final qui marque le pas sur le crescendo initié par les deux albums précédents.

Par S. Salin
Moyenne des chroniqueurs
5.0

Informations sur l'album

Amorostasia
3. ... et à jamais

  • Currently 3.50/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.5/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.